PUBLICITÉ

Primaire démocrate dans l'Iowa : Pete Buttigieg en tête des résultats partiels

Primaire démocrate dans l'Iowa : Pete Buttigieg en tête des résultats partiels
Tous droits réservés AP Photo/Charlie Neibergall
Tous droits réservés AP Photo/Charlie Neibergall
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon les résultats partiels, Pete Buttigieg est donné vainqueur du premier scrutin des primaires pour désigner le candidat démocrate à la présidentielle américaine dans l'Iowa.

PUBLICITÉ

Après 24 heures de chaos, des problèmes techniques à n'en plus finir, des résultats partiels des caucus démocrates en Iowa ont finalement bien placé en tête l'outsider Pete Buttigieg. Le trentenaire a créé la surprise en devançant Bernie Sanders, le sénateur démocrate qui reste un candidat incontournable de la course à la Maison blanche.

Il est donc en tête du vote des primaires dans l'Iowa, selon des résultats portant sur 62% des bureaux de vote, devançant le sénateur socialiste Bernie Sanders, selon des chiffres communiqués par le parti démocrate de l'Iowa mardi, au lendemain du vote.

Âgé de 38 ans, cet ancien maire d'une ville moyenne de l'Indiana obtient 26,9% des délégués sur ce dépouillement partiel, devant Bernie Sanders à 25,1%.

Elizabeth Warren est à 18,3% et l'ancien vice-président de Barack Obama, Joe Biden, essuie un revers, terminant quatrième à 15,6%.

Le vainqueur des primaires démocrates affrontera normalement Donald Trump en novembre prochain.

Ce bug informatique l'a bien sûr fait jubiler. Pour le président américain, ce spectacle illustre l'incompétence de ses adversaires, mais de réelles inquiétudes face à la fiabilité du processus électoral américain ont émergé parmi nombre d'élus et d'experts en élections et en cybersécurité.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le président américain a qualifié le Japon et l'Inde de nations "xénophobes"

La police déloge des étudiants propalestiniens de l'université de Columbia

Biden signe un accord d'aide de 95 milliards de dollars attendu pour l'Ukraine, Israël et Taïwan.