DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L’opposition cubaine interpelle l’UE

euronews_icons_loading
L’opposition cubaine interpelle l’UE
Tous droits réservés
AP
Taille du texte Aa Aa

C'est une délégation cubaine réduite qui a fait le déplacement au Parlement européen. Cinq chaises sont restées vides car les autorités de La Havane ont décidé de bloquer certains invités à l'aéroport. Pour les eurodéputés c'est un acte lourd de conséquence. "Le gouvernement du dictateur Diaz Canel a tout simplement décidé qu'ils ne pourraient pas quitter Cuba", insiste le libéral José Ramon Bauza.

Rosa María Payá fait partie de ces quelques invitées qui ont rejoint Bruxelles. Elle est la fille de l'opposant Osvaldo Payá mort il y a huit ans dans un accident douteux. Elle vit à Miami mais à cause de son engagement elle est désormais accusée de crimes contre la sécurité de l'Etat. "Si je retourne dans mon pays je ne sais pas s'ils me laisseront entrer, s'ils me laisseront sortir ou si l'on va m'envoyer directement en prison", précise-t-elle.

Ces militants souhaitent que l'UE fasse pression sur Cuba. Ils demandent aux Etats membres de conditionner l'accord de dialogue politique et de coopération à des avancées en matière de liberté. Selon les organisations de défense des droits de l'homme, il y aurait actuellement 120 prisonniers politiques sur l'île. "La situation des défenseurs des droits de l'homme empire à Cuba", avertit Anders Pettersson, directeur de Civil Rights Defenders. La rencontre s'est terminée par des éclats de voix. Des partisans du gouvernement cubain présents dans la pièce dénonçaient le fait de ne pas avoir pu prendre la parole.

Brèves de Bruxelles :

  • Une nouvelle élue catalane au Parlement européen

Les indépendantistes catalans comptent une nouvelle députée au Parlement européen. Clara Ponsati est venue récupérer mercredi son accréditation auprès de l'institution. Elle bénéficie de la redistribution des sièges effectuée après la sortie du Royaume-Uni. Clara Ponsati fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen déposé par Madrid mais elle bénéficie de l'immunité parlementaire.

  • Protéger les minorités de l’UE

Protéger les minorités ethniques et linguistiques dans l'UE, c'est l'objectif de l'initiative citoyenne européenne défendue par des ONG et des eurodéputés. Le texte a récolté plus d'un million de signatures, issues de plusieurs pays membres. Le document doit maintenant être étudié par la Commission européenne.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.