DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Revoir le processus d’adhésion à l’UE

euronews_icons_loading
Olivér Várhelyi
Olivér Várhelyi   -  
Tous droits réservés
EC - Audiovisual Service
Taille du texte Aa Aa

Un processus mieux encadré et réversible. Voilà les grands principes de l'éventuelle nouvelle procédure d'adhésion à l'Union européenne. La Commission a présenté ce mercredi ses propositions afin de rendre les négociations plus crédibles. Ce texte est une réponse aux demandes formulées par la France. Paris a bloqué l'an dernier le lancement des discussions avec l'Albanie et la Macédoine du Nord. "Il est important de relancer l'ensemble du processus. J'aimerais convaincre tout le monde que cette procédure est positive et que l'Europe en a besoin", assure le Commissaire européen chargé de l’Elargissement, Olivér Várhelyi.

La procédure actuelle prévoit l'ouverture et la conclusion de 35 chapitres avant qu'un candidat puisse devenir membre de l'Union. Ce processus peut prendre entre 5 et 10 ans. La Commission souhaite mettre l'accent sur l'Etat de droit et le fonctionnement des institutions démocratiques. Une marche arrière dans les négociations est aussi envisageable si les réformes dans un pays ne progressent pas.

La Macédoine du Nord salue cette nouvelle méthodologie. Selon le ministre des Affaires étrangères cette procédure apportera une dimension plus politique au processus d'adhésion.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.