EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Coronavirus : la piste du pangolin

Coronavirus : la piste du pangolin
Tous droits réservés AP Photo/Denis Farrell, FileDenis Farrell
Tous droits réservés AP Photo/Denis Farrell, File
Par euronews avec AFP-AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que la piste d'un coronavirus provenant initialement de chauve-souris semble se confirmer, des scientifiques chinois ont annoncé que le pangolin, un petit mammifère, pourrait être "l'hôte intermédiaire" ayant, le dernier, transmis l'agent infectieux à l'être humain.

PUBLICITÉ

Le pangolin, petit mammifère à écailles menacé d’extinction, pourrait être l’animal qui a transmis le nouveau coronavirus à l’homme, selon des scientifiques chinois. Des chercheurs de l’Université d’agriculture du sud de la Chine auraient identifié l'animal comme « un possible hôte intermédiaire » ayant facilité la transmission du virus.

Les recherches pour trouver un vaccin continuent dans quelques pays. Pour certains scientifiques cependant, fabriquer un vaccin à temps pour faire face à une épidémie est rare, voire n'est jamais arrivé. Pas assez de temps, pas assez rentable non plus économiquement et financièrement parlant. Fabriquer un vaccin dans l'urgence ne rapporterait finalement pas grand chose et personne n'aurait la réelle volonté de se lancer.

Reste que la crainte d’une pandémie gagne le monde et que les scientifiques sont engagés dans une course contre la montre pour mettre au point un vaccin, alors que le bilan humain de l'épidémie s'approche désormais de celui du Sras (syndrome respiratoire aigu sévère), qui avait tué 774 personnes dans le monde en 2002-2003.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ce que l'on sait et ne sait pas sur ce nouveau coronavirus passé de l'animal à l'homme

L’UE se coordonne face au coronavirus

Un nouvel hôpital accueille les malades du coronavirus à Wuhan