DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Avec le futur avion de combat européen, Paris et Berlin renforcent la défense commune

euronews_icons_loading
DA00038413__
DA00038413__   -   Tous droits réservés  Crédits : Dassault Aviation   -   © Dassault Aviation - P.Barut / © Dassault Aviation - P.Barut
Taille du texte Aa Aa

Une maquette du futur avion de combat européen avait été dévoilée en juin dernier lors du Salon de l'aéronautique de Paris, en présence du président français Emmanuel Macron et d'Ursula von der Leyen, alors ministre allemande de la Défense.

Plus qu'un avion, un système de défense connecté

Car la France et l'Allemagne sont à la tête de ce projet d'envergure auquel s'est joint également l'Espagne. Une étape décisive vient d'être franchie avec le feu vert des députés allemands pour le déblocage de 77 millions d'euros de crédits, qui va permettre de lancer la première phase de ce programme baptisé "SCAF" : Système de Combat Aérien du Futur.

Le SCAF est bien plus qu'un un avion, c'est un système de défense connecté en réseau avec d'autres avions, drones, satellites, ou des missiles pilotés à distance. L'avion sera en mesure de pénétrer des défenses anti-aériennes avec plus d'efficacité. Il doit être opérationnel à l'horizon 2040, précise-t-on du côté du ministère français de la Défense, qui salue une "coopération stratégique et industrielle unique".

"Une façon de construire l'Europe de la Défense"

"Il y a deux raisons à cette coopération : d'abord, ce système coûtera très cher et il vaut mieux avoir une coopération au niveau européen", souligne Jean-Pierre Maulny, directeur adjoint de l'IRIS, l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques. "Et puis, c'est une façon également de construire l'Europe de la Défense puisqu'on fera entre plusieurs pays. Il faut savoir que c'est une coopération que nous avions ratée pour la génération précédente d'avions en 1985 puisqu__e aujourd'hui, on a deux avions différents : le Rafale et l'Eurofighter."

Français et Allemands travaillent non seulement sur les avions du futur, mais aussi sur les chars du futur, comme le rappelle Jean-Pierre Maulny :

"Il y a deux programmes qui ont été décidés au même moment lors du Conseil des ministres franco-allemand de juillet 2017 : il y a ce programme d'avions de combat, qui sera sous leadership français, tandis que le programme de chars de combat, sera sous maîtrise allemande."

Macron attendu samedi à la Conférence de sécurité de Munich

Des avions et des chars du futur... Paris et Berlin préparent l'avenir de la Défense européenne dans un contexte géopolitique en constante évolution et instable.

Emmanuel Macron a récemment proposé d’associer les Européens à la dissuasion nucléaire française pour mieux protéger les citoyens du continent face aux menaces protéiformes du monde moderne. Le Président français devrait clarifier sa stratégie samedi à l'occasion de la Conférence sur la sécurité de Munich.