DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Au Kenya, les papillons créent des emplois et sauvent la forêt

euronews_icons_loading
papillon
papillon   -   Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Quand les papillons sauvent la forêt, et créent des emplois. Au Kenya, le projet Kipepeo Butterfly permet à des femmes, souvent mère célibataires, de gagner leur vie en élevant des papillons pour les revendre à l'étranger. Dans la forêt Arabuko Sokoke, on trouve 230 espèces. La forêt tropicale immense s'étendait de la Somalie au Mozambique, il n'en reste plus que 42000 hectares au Kenya, protégés par l'Unesco.

"Avant le projet on s'aventurait dans la forêt en groupe pour couper du bois pour le chauffage et ça avait un impact négatif sur l'environnement, explique Priscilla Lazima Jali. Mais quand on a rejoint le projet on a réalisé qu'on pouvait gagner plus et payer l'école à nos enfants."

Les chasseuses de papillons peuvent gagner entre 25 et 50 dollars par semaine. Une fois les papillons attrapés, elles les nourrissent jusqu'à ce qu'ils pondent des oeufs, puis l'oeuf devient chenille puis enfin chrysalide.

"On va chercher les chrysalides chez les fermières, raconte Matias Ngonyo, assistant manager au Kipepeo Butterfly Project, et on les emballe dans du plastique très fin pour que ce soit moins lourd. Ensuite on les envoie à nos clients en Grande-Bretagne et en Turquie. Ils les revendent immédiatement à des fermes aux papillons où les chrysalides se transforment en papillon."

Le papillon comme l'abeille est un insecte pollinisateur. C'est donc un maillon essentiel dans la reproduction des plantes et la survie de notre planète.