DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'épidémie de coronavirus fait un bond en Italie : 16 cas supplémentaires ont été recensés

euronews_icons_loading
L'épidémie de coronavirus fait un bond en Italie : 16 cas supplémentaires ont été recensés
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

L'épidémie de Covid-19 prend des proportions plus importantes en Italie. Le nombre de personnes contaminées a fait un bond, passant de 6 à au moins 19, selon des sources officielles. La Lombardie, tout à fait au nord de la péninsule, est la région la plus touchée avec désormais 14 cas avérés. La Vénétie est également affectée avec 2 malades.

A ce bilan, il faut ajouter les trois premières personnes diagnostiquées dans la capitale, Rome, qui sont toujours hospitalisées mais vont de mieux en mieux, d'après les autorités médicales.

Dans la province lombarde de Lodi, le stress s'est emparé de la ville de Codogno, qui compte 15 000 habitants.

Le premier cas de Codogno, un Italien de 38 ans, cadre chez Unilever, se rend à l'hôpital où il est pris en charge. Son épouse enceinte de 8 mois, un ami avec lequel il faisait du sport et trois personnes qui fréquentaient un petit bar local, font aussi partie des cas avérés.

C'est dans ce même hôpital de Codogno que 8 autres cas positifs ont été recensés, incluant "cinq membres du personnel hospitalier et trois patients", a déclaré ce vendredi Giulio Gallera, responsable de la santé publique en Lombardie.

Le confinement pour limiter la contagion

Le maire, sous le choc, a décidé dans l'urgence de décréter lafermeture immédiate de tous les lieux publics pour plusieurs jours; cela concerne les écoles, les salles de sport, mais aussi les magasins, les bars-restaurants, les discothèques...

Au moins huit autres villes de Lombardie et une de la région de Venise se sont vues également ordonner par le ministère italien de la Santé de fermer tous leurs établissements publics en raison de la propagation du nouveau coronavirus.

Cela signifie qu'à partir de ce vendredi soir, environ 50 000 habitants doivent rester confinés chez eux.

"Nous avons estimé qu'il était nécessaire d'inviter la population des villes de Codogno, de Castiglione d'Adda et de Casal Pusterlengo à rester chez elle, par mesure de précaution", a déclaré pour sa part Giulio Gallera.

"Notre objectif principal dans les toutes prochaines heures, c'est de limiter la contagion. Nous devons travailler pour contenir le virus géographiquement. L'Italie est prête", a tenté de rassurer le ministre italien de la santé Roberto Speranza.