DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Julian Assange : des soutiens mobilisés à Londres contre la demande d'extradition des États-Unis

euronews_icons_loading
Julian Assange : des soutiens mobilisés à Londres contre la demande d'extradition des États-Unis
Tous droits réservés  AP   -   Alberto Pezzali
Taille du texte Aa Aa

"Pas d'extradition!" : c'était le message de plusieurs centaines de personnes qui ont manifesté samedi à Londres contre l'extradition qui menace Julian Assange, le fondateur de Wikileaks.

Cette semaine, la justice britannique doit débuter l'examen de la demande des Etats-Unis, qui souhaitent le juger pour espionnage.

Parmi les personnes présentes samedi pour le soutenir : le Pink Floyd Roger Waters ou encore la créatrice de mode Vivienne Westwood.

"C'est une manifestation pour réveiller les gens et pour ramener plus de personnes à bord, pour soutenir Julian et pour soutenir l'avenir du journalisme, parce que cette demande d'extradition est en fait une attaque contre le journalisme en général", a déclaré Kristinn Hrafnsson, rédacteur en chef de Wikileaks.

Julian Assange est actuellement détenu dans une prison de haute-sécurité au sud de Londres. Il avait été arrêté en avril 2019 à l'ambassade d'Equateur, là où il avait trouvé refuge sept ans plus tôt.

"Je pense que c'est un véritable appel à la fois pour le président Trump et pour notre premier ministre Boris Johnson, pour qu'ils considèrent la façon dont les gens pensent à ce sujet", a pour sa part expliqué la chanteuse Chrissie Hynde.

Les autorités américaines reprochent à Julian Assange d'avoir mis en danger certaines de leurs sources lorsque Wikileaks a publié des centaines de milliers de câbles diplomatiques et de documents confidentiels portant sur les activités de l'armée américaine en Irak et en Afghanistan.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.