DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Frontière gréco-turque : regain de tension entre migrants et forces de l'ordre

euronews_icons_loading
Frontière gréco-turque : regain de tension entre migrants et forces de l'ordre
Tous droits réservés  Presidential Press Service via AP
Taille du texte Aa Aa

Des tirs de grenade et des gaz lacrymogènes. Rien ne semble dissuader les migrants de leur rêve européen. Après l'annonce par le président turc Recep Tayyip Erdogan d’une ouverture des frontières, la situation se dégrade.

« Nous sommes à la douane de Kastanies à Evros à quelques mètres de la frontière avec la Turquie. Ici, des centaines de migrants sont rassemblés. Ils crient « paix paix » et « Grèce » et demandent au pays d’ouvrir ses frontières. Selon les autorités grecques, environ 10 000 migrants sont installés pour camper »

De nombreux équipements militaires ont été abîmés durant les heurts. Les autorisés ont fait venir des policiers et des soldats de toute la Grèce. Sur place, la Croix-Rouge est aussi mobilisée comme l'explique ce sauveteur : "L'unité de sauveteurs et de volontaires de la Croix-Rouge grecque est là pour aider les officiers de police mais aussi les hommes et femmes de l'armée grecque qui opèrent dans la région. S' ils estiment que nous devons aider un réfugié, un migrant, nous interviendrons. Cependant, nous avons besoin du feu vert des autorités grecques."

La Grèce veut suspendre temporairement les demandes d'asile. Une décision « dépourvue de toutes bases légale » selon le Nations Unies pour les réfugiés.