DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

A la frontière entre la Turquie et la Grèce, des milliers de migrants espèrent rejoindre l'UE

euronews_icons_loading
A la frontière entre la Turquie et la Grèce, des milliers de migrants espèrent rejoindre l'UE
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

A la frontière entre la Grèce et la Turquie, des milliers de migrants ont convergé dans l'espoir de rejoindre l'Union européenne. En effet, Ankara a annoncé la semaine dernière qu'elle ouvrirait sa frontière, une façon de mettre la pression sur Bruxelles afin d'obtenir son soutien dans la crise syrienne.

Sabah Radwan, une syrienne mère de 3 enfants pensait pouvoir traverser librement. Mais elle a trouvé porte close.

Son fils est atteint de trisomie 21, elle voudrait donc s'installer dans un pays où elle pourrait trouver des soins plus adaptés pour lui. Néanmoins, la famille est désormais bloquée au poste frontière. Comme elle, des centaines d'autres migrants attendent désespérément à Erdine.

Sabah Radwan s'interroge : « Pourquoi nous ont-ils dit de venir ici alors que les frontières sont fermées. Ils devraient nous laisser passer car ils nous avaient bien dit que la frontière serait ouverte et que l'on pourrait la traverser ».

Des migrants bloqués à la frontière

La police a finalement laissé passer certains mais tout le monde n’a pas été autorisé à traverser la frontière. Des migrants se désolent car la police turque contrôle leur passage.

Tous ces migrants ne s'attendaient pas à devoir affronter une telle situation lorsqu'ils ont appris que la Turquie avait ouvert sa frontière avec la Grèce.

Un père de famille syrien affirme que la police turque l'aurait forcé à marcher vers la frontière: “Ils nous ont malmenés . Pouvez-vous imaginer qu’ils ont laissé des enfants marcher 20 km. Nous étions en voiture et nous avions payé. Ils nous ont arrêtés à 20 km de la frontière et maintenant nous devons marcher".

Son cousin tente lui aussi de fuir la guerre en Syrie avec ses enfants. “Nous nous sentons désespérés. Vraiment désespérés. Les frontières sont fermées et aucun pays ne veut du peuple syrien. Nous cherchons seulement un endroit sûr".

Plus de 13 000 migrants à la frontière

Finalement Sabah Radwan, la mère de 3 enfants, a réussi à franchir la frontière. Mais son combat n’est pas terminé pour autant. Une autre bataille l'attend : obtenir le statut de réfugié. Elle espère maintenant qu’elle pourra rester dans l’Union européenne,

" Quelle maison ? Je n’ai pas de maison. Je ne laisse rien derrière moi. Si je devais rentrer, je devrais tout recommencer à zéro. Comment pourrais-je rentrer? Je dois aller de l’avant, c’est mieux pour mon fils", confie-t-elle.

Il y aurait plus de 13 000 migrants à attendre à la frontière entre la Turquie et la Grèce. Sans savoir s'ils pourront franchir cette barrière.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.