DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Face à la pandémie, les pays européens adoptent des mesures drastiques

euronews_icons_loading
Face à la pandémie, les pays européens adoptent des mesures drastiques
Tous droits réservés  Petr David Josek/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Pour faire face à l'épidémie de Covid-19, de plus en plus de pays européens ferment leurs établissements scolaires, quand d'autres instaurent des contrôles aux frontières. Tour d'horizon des mesures instaurées par les Etats membres.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré ce vendredi que l'Europe "est devenue l'épicentre de la pandémie" de COVID-19, alors que le nombre de décès dus au coronavirus a dépassé le cap des 5 000 dans le monde.

Le médecin éthiopien a déclaré lors d'une conférence de presse à Genève que "le nombre de cas et de décès rapportés quotidiennement en Europe dépasse celui du reste du monde, à l'exception de la Chine" et qu'il est même "plus important que celui de ce dernier pays au plus fort de l'épidémie".

Pour faire face à cette pandémie, les pays européens multiplient donc les mesures drastiques. De nombreux Etats et régions ont notamment décidé la fermeture de tous les établissements scolaires. Après la France jeudi, ces sont plusieurs länder allemands qui ont pris cette décisions. Les cours devront désormais être assurés en ligne, mais tout ne sera pas si simple, comme l'affirme Heinz-Peter Meidinger, président de la Fédération allemande des enseignants : "Les écoles en Allemagne ont des équipements très différents. Il y a des écoles qui n'ont pas le WIFI par exemple. Et d'autres, comme celle-ci, qui sont très bien équipée."

Etat d'urgence en République Tchèque

En France, les écoliers, collégiens, lycéens et étudiants ont assisté ce vendredi à leur dernière journée de classe. Là encore, l'enseignement à distance est préconisé, et de nombreux parents doivent désormais trouver une solution pour garder leurs petits.

De nombreuses autres mesures visant à lutter contre l'épidémie de coronavirus ont été adoptées en France, comme l'interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes, ainsi que l'annulation de nombreux évènement. Beaucoup s'apprêtent à limiter leurs déplacements, comme recommander par le président Emmanuel Macron jeudi soir, sans toutefois céder à la panique.

"Je me dis : s'il doit m'arriver quelque chose, il m'arrivera quelque chose. Je ne suis pas plus inquiète que ça. Je prends des précautions, je me lave les mains tout le temps, j'ai mes petits bouteilles dans mon sac. Qu'est-ce que vous voulez faire ?", estime une passante, interviewée sur un marché.

En République Tchèque, qui s'est déclaré en état d'urgence, les bars et restaurants devront désormais fermer à 20h. D'autres pays ont choisi les contrôles aux frontières, comme l'Autriche, qui fait passer des tests aux automobilistes italiens. Les transports ferroviaires et aériens pourraient bien être prochainement soumis à des restriction, mettant à mal les frontières ouvertes de l'Union européenne.