DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Londres se confine à son tour pour repousser le coronavirus

euronews_icons_loading
Londres se confine à son tour pour repousser le coronavirus
Tous droits réservés  Matt Dunham/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les rues de Londres se vident petit à petit. Le Royaume-Uni a entamé, ce mardi, sa période de confinement strict, afin de ralentir la propagation du Covid-19 dans le pays.

Les longues tergiversations du gouvernement, près d'une semaine de retard sur la France, n'ont pas aidé les Britanniques à se préparer au conffinement.

Certains semblent enclins à rester chez eux : "Je vais me mettre au home office" dit cet habitant de Soho. Quand d'autres paraissent ne pas prendre la mesure du confinement : "Je suis plutôt soulagée parce qu'on ne sera pas complètement enfermés, se réjouit cette femme. On peut encore sortir de chez nous. En revanche, fermer les pubs et les restaurants, c'est judicieux, ça empêche de se réunir."

Les mesures annoncées par Boris Johnson n'ont pas toujours été bien comprises. Une certaine confusion règne quant à savoir qui sont exactement les "travailleurs essentiels". La liste du gouvernement est large et inclut le bâtiment par exemple. Ainsi, les transports en commun étaient parfois bondés en certains endroits.

Le ciel de Londres est, lui, resté exceptionnellement calme, la plupart des vols étant cloués au sol.

L'armée a été mobilisée pour fournir des services vitaux, tels que la livraison de masques aux hôpitaux. Les militaires sont maintenant en première ligne dans la bataille contre les coronavirus au Royaume-Uni.

337 Britanniques morts sont morts du Covid-19 depuis le début de l'épidémie, près de 7 000 cas ont été répertoriés.