DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : reportage auprès des soignants et des malades à Madrid

euronews_icons_loading
Covid-19 : reportage auprès des soignants et des malades à Madrid
Tous droits réservés  Ayuntamiento de Madrid
Taille du texte Aa Aa

C’est désormais un rituel en Espagne : une fois guéris du Covid-19, les patient sortent de l’hôpital sous les applaudissements du personnel soignant.

Les guérisons, une lueur d'espoir

Pour les malades, comme Graciela, ces applaudissements font chaud au cœur après ce qu’elle vient de traverser : "J'ai eu des moments très difficiles parce que j'avais le sentiment de ne pas pouvoir respirer, dit-elle, mais grâce au soutien des soignants et au traitement qui m'a été administré, c’était moins dur que si j’avais été seule à la maison."

Ces malades sortant de l’hôpital sont une lueur d’espoir pour les autres patients. Car, parallèlement aux chiffres des décès et de malades qui ne cessent de grimper en flèche en Espagne, il y a aussi les nombreuses guérisons. Plus de 16.000 personnes ont pu rentrer chez elles :

"Nous menons une tâche titanesque, un combat difficile au cours de journées interminables, souligne Javier Quiroga, médecin aux urgences à Madrid. Mais nous restons de bonne humeur et travaillons dur, parce que nous nous sentons récompensés par les applaudissements. Quand nous voyons un patient sortir, c’est la meilleure des récompenses."

Plus de 12 000 soignants infectés

L’épidémie impacte durement les personnels de santé. Plus de 12 000 d’entre eux ont été infectés par le coronavirus. Ceux-ci savent ce que provoque la maladie sur l’organisme :

C'est comme être écrasé par un pilon. Vous avez mal partout : aux muscles, aux articulations, à la tête. Même si vous essayez, vous n’arrivez tout simplement pas à soulager votre âme.
Federico Gutiérrez
cardiologue, , infecté par le Covid-19

A l’instar de Federico, des milliers de personnels de santé se remettent actuellement du Covid-19 et souhaitent retourner au plus vite sur la ligne de front, où ils sont le plus utile :

"J'ai dû passer une semaine à l'hôpital mais maintenant, je me sens bien et j'ai envie d'aider mes patients et mes collègues qui traversent une situation surhumaine. Ils travaillent au-dessus de leurs capacités."

L'aide de MSF à MADRID

Jaime Velázquez, euronews, Madrid : "Les rues de Madrid sont un champ de bataille même si les blessures dans les immeubles ne peuvent être vues que de l'intérieur. Pour la première fois, MSF, l'ONG spécialisée dans la crise humanitaire, lance des opérations en Espagne pour servir la population locale."

Médecins sans frontières a ainsi construit deux hôpitaux de campagne à Madrid pour aider les unités de soins intensifs à faire face à l’afflux de malades du coronavirus.

"Nous allons être réactifs et proposer aux hôpitaux la possibilité d’étendre leurs installations qui sont au bord de l'effondrement, et alléger les unités de soins intensifs, souligne Paula Farias, coordinatrice de MSF à Madrid. A mesure que la situation évolue, les hôpitaux pourront gérer pleinement les installations."

Les hôpitaux espagnols ont à ce jour à leur disposition quelque 200.000 lits. Ils comptent sur la solidarité et le respect du confinement par la population pour affronter cette crise sanitaire sans précédent et ainsi vaincre le coronavirus.