DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'aéroport d'Orly, comme un symbole de la crise du transport aérien, ferme ses portes

euronews_icons_loading
L'aéroport d'Orly, comme un symbole de la crise du transport aérien, ferme ses portes
Tous droits réservés  PHILIPPE LOPEZ/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Un aéroport quasi vide, des dizaines de vols annulés : l'aéroport d'Orly finalement jette l'éponge et ferme ses portes à partir de ce mercredi matin jusqu'à nouvel ordre. Le trafic du second aéroport parisien a baissé de 92% par rapport à la même date l'année dernière.

Le dernier vol d'Air France, à destination de Pointe-à-Pitre, a été salué par un "water salute" des pompiers de Paris qui ont arrosé l'appareil avec leurs lances.

Selon les données fournies par l'association internationale du Transport Aérien, le manque à gagner mondial va atteindre plus de 250 milliards de dollars en 2020, soit une chute pire que celle enregistrée après les attentats du 11 septembre.

En Europe, le trafic total a plongé de 80%.

Le cabinet de consultants CAPA, spécialisé dans le transport aérien, pense que la plupart des compagnies aériennes, faute de trésorerie suffisante, pourraient se retrouver en faillite d'ici fin mai.

En Italie, le gouvernement a du re-nationaliser Alitalia, pour éviter sa banqueroute. Une décision qui va coûter 600 millions d'euros aux contribuables.