EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

En cette semaine sainte de Pâques, l’Église chrétienne doit se réinventer

En cette semaine sainte de Pâques, l’Église chrétienne doit se réinventer
Tous droits réservés Bernat Armangue/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Bernat Armangue/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En pleine crise du coronavirus et alors qu'ont débuté les célébrations de Pâques, de nombreuses messes sont retransmises en streaming aux fidèles.

En pleine crise du coronavirus et alors qu'ont débuté les célébrations de Pâques, de nombreuses messes sont retransmises en streaming aux fidèles.

PUBLICITÉ

D'ordinaire, des dizaines de milliers de fidèles affluent en cette semaine sainte de Pâques sur la place Saint-Pierre au Vatican, mais dimanche elle est restée entièrement vide.

En pleine crise du coronavirus, le Pape François a célébré la messe des Rameaux à l'intérieur de la Basilique, entouré seulement de quelques religieux. La cérémonie était toutefois diffusée en direct sur le site du Vatican, comme le sera la messe de Pâques dimanche prochain.

En cette période si singulière, les instances religieuse du monde entier doivent se réinventer, comme l'a expliqué à Euronews l’évêque Helen-Ann de Ripon, dans le diocèse de Leeds (Royaume-Uni) : "C'est un défi, mais sur une note plus positive, il y a certaines communautés rurales dans lesquelles ont pourrait penser que la population n'adopterait pas la technologie. Mais en réalité elle le font, en disant "nous devons faire face à la réalité". En ce sens, la situation oblige à apprendre et à faire preuve de créativité, ce qui est positif".

Pour la première fois depuis 1933, il n'y aura pas de processions de la Semaine Sainte à Séville. Une décision historique, qui pourra avoir un impact économique de 400 millions d'euros. Les habitants sont prêts à s'adapter, comme le témoigne une jeune femme :"J'ai commandé de l'encens sur Internet, et je regarderai des vidéos de processions".

A Jérusalem, l'église du Saint Sépulcre a été fermée au public la semaine dernière, alors qu'Israël a renforcé ses mesures de restrictions de mouvement pour lutter contre le virus.

Le sanctuaire de Lourdes, l'un des sites de pèlerinage les plus importants du monde catholique, a lui été fermé dès le 17 mars. Depuis, les fidèles peuvent suivre les messes sur le site internet Lourdes TV, qui bat des record d'audience.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un chocolat amer pour Pâques

À l'approche de Pâques, l'inquiétude des artisans chocolatiers se fait sentir

L'Abbaye de San Benedetto, un havre de paix à flanc de montagne