DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Royaume-Uni : les organisations caritatives sont lourdement impactées par le coronavirus

euronews_icons_loading
Royaume-Uni : les organisations caritatives sont lourdement impactées par le coronavirus
Tous droits réservés  Matt Dunham/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les organisations caritatives du Royaume-Uni tirent la sonnette d'alarme. Avec le coronavirus, leurs besoins augmentent mais leurs revenus diminuent.

Alors que le chômage explose et que des millions de personnes font face aux conséquences du ralentissement économique, la principale fédération d’organisations bénévoles constate une situation critique.

Karl Wilding, directeur général du Conseil national des organisations bénévoles : «Si vous dirigez une association caritative, la demande pour vos services augmente actuellement. Car ce n'est pas parce que nous sommes en confinement que les gens n'ont plus besoin de choses comme des conseils sur le cancer ou la violence domestique. Et dans certains cas, ces besoins augmentent en ce moment. »

Mais alors que la demande de services atteint des niveaux record, de nombreuses ONG voient leur trésorerie se tarir, et la collecte de fonds devenir plutôt problématique.

«La collecte de fonds et les affaires se sont arrêtées, poursuit Karl Wilding, et si c'est un cliché de dire que les financements se sont effondrés, eh bien nous nous le disons quand-même. Par exemple le Marathon de Londres, qui recueille chaque année 66 millions de livres pour des oeuvres caritatives. Eh bien, je pense qu'il va certainement être annulé cette année."

Parmi ces organismes, qui comptent énormément sur le marathon de Londres, il y a les Ambulances bénévoles St John, en ce moment en première ligne pour aider les hôpitaux à soigner les patients atteints de coronavirus.

Martin Houghton-Brown, PDG de l'Ambulance Saint-Jean : «Nous recevons de nos activités de formation et d'événements 1,5 million de livres par semaine. Le coût de nos missions pour le Covid-19 est de 1,6 million de livres par semaine. Donc 1,5 millions de recettes pour 1,6 de dépenses. Franchement, si notre soutien n'arrive plus, nous allons manquer d'argent. Nous avons de l'argent jusqu'en août, mais dans la situation actuelle, aller au-delà d'août nécessiterait des emprunts très lourds. »

Un message répété à tous les niveaux du système caritatif, avec des responsables qui en appellent au gouvernement pour qu'il lance une bouée de sauvetage financière.. L'avenir des associations d'entraide et de solidarité, et celui de millions de personnes en difficulté, en dépend.