DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Aux États-Unis, près de 1 800 morts en 24 heures, Donald Trump garde son flegme

euronews_icons_loading
Aux États-Unis, près de 1 800 morts en 24 heures, Donald Trump garde son flegme
Tous droits réservés  Mark Lennihan/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Près de 1800 morts en 24 heures, plus de 16 000 au total. Aux États-Unis, le bilan s'alourdit d'heure en heure. Le pays compte à présent plus d'un quart des cas déclarés dans le monde, avec 460 000 infections, même si à New York, le rythme des hospitalisations ralentit.

Aussi flegmatique qu'à son habitude, le Président américain affichait jeudi un optimisme sans faille lors de son point presse.

« Je pense que l'économie va bien s'en sortir, assurait-il. C'est juste mon impression, mais elle est forte et j'ai eu de bonnes impressions sur beaucoup de choses depuis des années. Je pense que ça va aller. Il semble que nous soyons dans l'extrémité la plus basse de la courbe en termes de morts, c'est un mot terrible, un mot sinistre que nous appréhendons comme personne d'autre ne l'a fait avant dans ce pays. »

Si Wall Street a terminé dans le vert avant le week-end pascal grâce à l'annonce par la Réserve fédérale d'un plan de soutien aux entreprises , 17 millions d'Américains ont pointé au chômage en trois semaines, du jamais vu.

Et malgré les transferts de respirateurs entre États comme cela s'est fait entre la Californie et l'Illinois, l'urgence sanitaire s'accentue. Les États-Unis ne disposent que de 19 400 lits en soins intensifs pour une population de 330 millions d'habitants.