EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Semaine Sainte et coronavirus : le confinement modifie les pratiques religieuses

Semaine Sainte et coronavirus : le confinement modifie les pratiques religieuses
Tous droits réservés FASSBENDER / AFP
Tous droits réservés FASSBENDER / AFP
Par Olivier Peguy
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour les chrétiens à travers le monde, la Semaine Sainte est cette année bouleversée par le coronavirus. Le confinement oblige les fidèles à modifier leurs pratiques religieuses.

PUBLICITÉ

Pour les chrétiens à travers le monde, la Semaine Sainte et la fête de Pâques revêtent cette année une dimension inédite, pour cause de coronavirus. Pas de rassemblements dans les églises, pas de grandes processions. Les fidèles restent confinés chez eux.

"Les saints de la porte d'à-côté"

Au Vatican, le pape a rendu hommage à ceux qu’il appelle "les saints de la porte d’à-côté" : "les médecins, les bénévoles, les religieux, les prêtres, les travailleurs qui accomplissement leurs tâches pour que cette société fonctionne".

Paris, Notre-Dame et coronavirus

A Paris, un an après l’incendie de la cathédrale Notre-Dame, une célébration était organisée ce vendredi devant la Sainte Couronne d'épines, une des précieuses reliques sauvées des flammes.

L’occasion pour l’archevêque de Paris, Mgr Aupetit de prier pour les personnes touchées par le coronavirus, et pour ceux qui leur portent assistance.

Les tambours de Calanda

En Espagne, dans le village de Calanda, le Vendredi Saint est traditionnellement marqué par des processions au son des tambours et des grosses caisses.

Cette année, c’est depuis leurs balcons que les musiciens ont battu la mesure…

Messe en drive-in

Décidément, la foi et la ferveur s’expriment différemment, par la force des choses.

A Düsseldorf, en Allemagne, un office œcuménique était organisé ce vendredi dans un cinéma drive-in. Les fidèles prient dans leur voiture.

« Après des jours sans contact avec notre communauté, explique Derick, un des participants, j'essaie de faire l'expérience de la connexion, même dans un environnement complètement différent. »

Les prières se font désormais souvent en famille. Pratiquement "un retour aux premiers temps du christianisme", qui se vivait discrètement dans la sphère privée, soulignent les historiens.

Et c'est devant télévisions, tablettes et ordinateurs que les croyants participent aux offices, retransmis souvent en direct, parfois sous forme de podcasts.

Plusieurs paroisses s'appuient sur les réseaux sociaux pour garder un lien avec leurs communautés.

Publiée par Paroisse Bx Antoine Chevrier - Guillotière 7e sur Vendredi 10 avril 2020
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les chrétiens entament le week-end de Pâques en plein confinement

Pour Pâques, les États tentent de dissuader leurs ressortissants de se déplacer

A Paris, le chantier de Notre-Dame en bonne voie