DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Europe reste prudente face au ralentissement de la propagation du Covid-19

euronews_icons_loading
L'Europe reste prudente face au ralentissement de la propagation du Covid-19
Tous droits réservés  Daniel Cole/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Baisse du nombre de décès, plans de déconfinement, reprise des activités économiques : que s'est-il passé en Europe ces dernières 24 heures ?

La baisse du nombre d'hospitalisations dues au coronavirus en France, pour la première fois depuis le début du confinement entré jeudi dans son 31e jour, suscite l'espoir, à moins d'un mois de l'allègement des restrictions, sur lequel planent de nombreuses incertitudes.

Baisse des hospitalisations en France

Le milieu médical reste cependant prudent sur l'évolution de l'épidémie qui a fait 17.167 morts dans le pays depuis début mars, 10.643 à l'hôpital et 6.524 dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux, sans compter les décès à domicile.

Si le bilan dans les maisons de retraite ne faiblit pas, le léger mieux en hôpital semble se confirmer: le nombre de patients hospitalisés a diminué pour la première fois depuis début mars, avec 513 personnes de moins depuis mardi, même si près de 31 800 malades restent à l'hôpital.

Plus probant encore, le solde des entrées et sorties en réanimation -- indicateur scruté par les spécialistes -- est négatif depuis sept jours: 6.457 personnes nécessitaient des soins lourds dans ces services mercredi soir, soit 273 de moins que mardi.

"18 millions de personnes à risque devront rester confinées"

Le 11 mai, date de l'allègement du confinement annoncée par la président Emmanuel Macron, "on ne va pas passer du noir au blanc, on va passer du noir au gris foncé", a prévenu mercredi le président du Conseil scientifique du gouvernement devant la mission d'information de l'Assemblée sur le Covid-19.

Les spécialistes ont encore du mal à anticiper la dynamique de l'épidémie, a relevé le Pr Renaud Piarroux, chef du service de parasitologie à la Pitié-Salpêtrière, à Paris. "Quand on regarde ce qui se passe en Italie, en confinement depuis dix jours de plus que nous, il reste encore une transmission très élevée", s'est-il inquiété sur France Inter.

Près de 18 millions de personnes à risque devront rester confinées, a prévenu le Pr Delfraissy devant la commission des lois du Sénat. Et selon le Pr Delfraissy, le déconfinement devra être reporté si des conditions indispensables, notamment un nombre suffisant de tests de dépistage et la mise en place d'un système de traçage des contacts des nouveaux cas identifiés, ne sont pas réunies.

110 milliards d'euros

Très attendu sur son "plan complet de sortie" du confinement, le gouvernement table désormais sur une récession encore plus grave que prévu, avec avec une chute de 8% du Produit intérieur brut (PIB) en 2020.

"Nous en avons pour des années avant de sortir des conséquences économiques de cette crise", a estimé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

Le plan d'urgence destiné à soutenir entreprises et salariés s'élève désormais à 110 milliards d'euros.

Le chômage partiel concerne maintenant 8,7 millions de salariés, a indiqué la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, "plus d'un salarié sur trois", pour un coût à ce stade de 24 milliards d'euros.

Le gouvernement français a également annoncé mercredi des primes pour les soignants et des aides pour les ménages les plus défavorisés.

Lente convalescence du Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a enregistré son quatrième jour consécutif avec moins de 800 décès dans les hôpitaux. Le pays est l'un des plus touchés en Europe avec près de 12.868 morts dans les seuls hôpitaux, et des inquiétudes sur les victimes en maisons de retraite, qui ne sont pas comptabilisées dans les bilans quotidiens des autorités.

Parmi ces victimes, il y a "27 morts vérifiées" liées au virus parmi les employés du service de santé, le NHS, a déclaré Matt Hancock. Parmi les plus tragiques,une infirmière de 28 ans, enceinte, est décédée. Son bébé a été sauvé.

Le gouvernement britannique s'apprête jeudi à annoncer une prolongation du confinement décrété le 23 mars pour lutter contre la propagation du coronavirus.

La Lombardie veut se remettre au travail

Alors que le taux de propagation de l'infection continue de ralentir en Italie, le gouvernement autorise progressivement la réouverture de certaines entreprises. La Lombardie, région la plus touchée par l'épidémie, a demandé la reprise de ses activités productives à partir du 4 mai, au lendemain de la fin du confinement décrétée par le gouvernement.

Merkel envisage le déconfinement

En Allemagne, la chancelière Angela Merkel prévoit d'autoriser la réouverture des petits magasins dès la semaine prochaine - mais des règles strictes de distanciation sociale seront maintenues. Les écoles resteront fermées jusqu'au 4 mai et les contrôles aux frontières seront maintenus encore 20 jours. Enfin, un espoir de revoir du football à la télévision demeure en Allemagne, le championnat pourrait reprendre avec des matchs à huis clos jusqu'à la fin du mois d'août.