DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Au Mexique, les ventes de sextoys explosent sur internet, surtout chez les femmes

euronews_icons_loading
Au Mexique, les ventes de sextoys explosent sur internet, surtout chez les femmes
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Le sexe fait toujours vendre, mais il semble que la formule soit encore plus vraie en cette période d'enfermement et de distanciation sociale.

Exemple au Mexique, où les ventes de la principale chaîne de sex-shops du pays ont explosé, en fait, elles ont presque triplé depuis l'annonce des premières mesures.

Les magasins, désormais fermés, empilent des boîtes et des boîtes de plaisir sexuel. Il s'agit d'achats effectués exclusivement sur internet et décrits par leur directrice marketing comme des "achats de panique".

"Nous n'étions pas encore en quarantaine qu'il y avait déjà un achat de panique. Il y avait des week-ends où nous voyions des ventes de 10 000 ou 12 000 pesos, (entre 300 et 500 euros), et nous nous disions qui dépensait 12 000 pesos ? Et c'était comme si j'avais mon vibromasseur, mon lubrifiant, mes préservatifs... Je reçois tout ce panier de plaisir de base."

Diana Bernal, responsable marketing chez Erotika

Avec la fermeture des espaces publics et les ordonnances de confinement, les rencontres sexuelles et amoureuses sont devenues compliquées. Selon notre témoin, cela a encouragé certains utilisateurs à expérimenter des jouets sexuels, avec l'avantage, grâce à l'anonymat des ventes en ligne et des livraisons à domicile, de voir s'envoler honte et tabou.

"Et tu te rends compte que tu vas rester longtemps à la maison avec toi-même et tu te dis : "Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de mon plaisir sexuel ?"

En ce qui concerne la clientèle, c'est 70% de femmes. Godemichets et vibromasseurs ont leurs préférences, et pour les couples, ce sont les produits de stimulation et les kits de bondage.

Conclusion, faites la guerre contre le coronavirus et l'amour contre la morosité.