DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Camionneurs européens : entre pandémie et dumping social, la lutte pour leurs droits

euronews_icons_loading
Camionneurs européens : entre pandémie et dumping social, la lutte pour leurs droits
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Il y a 3 millions de camionneurs sur les routes d'Europe, qui livrent de tout, de la nourriture aux meubles, des voitures au béton.

Leurs conditions de travail ont fortement diminué au cours des 15 dernières années, en partie à cause de la pratique connue sous le nom de "dumping social", selon laquelle les entreprises cherchent à obtenir un avantage concurrentiel en réduisant les salaires et les avantages de leurs travailleurs.

Dans la partie occidentale de l'Europe, où les salaires sont traditionnellement plus élevés, cette pratique a entraîné des pertes d'emplois. À l'Est, elle a alimenté l'exploitation des travailleurs, jetant les conducteurs sur les routes pendant des mois.

Le covid-19, un obstacle de plus

Aujourd'hui, avec la pandémie de covid-19, les conducteurs de toute l'Europe sont confrontés à un autre défi.

Forcés de continuer à livrer des cargaisons à travers les frontières, avec le risque de contamination, ils sont également confrontés à un accès restreint aux installations de base comme les douches, les toilettes et la restauration.

Sergio est l'un d'entre eux. Bien qu'il passe habituellement une semaine d'affilée sur la route, ce chauffeur italien est maintenant absent de chez lui depuis plus d'un mois.

_ "Je suis prêt à me sacrifier pour ma famille, pour l'entreprise pour laquelle je travaille, pour l'Italie, pour toute l'Europe... Mais je ne suis pas prêt à prendre le risque de contaminer ma famille."_

Sergio Grujic, chauffeur routier italien

La pandémie est la dernière d'une série de difficultés auxquelles le secteur des transports est confronté depuis plusieurs années.

Le dumping social divise l'Europe

La concurrence accrue, combinée aux inégalités salariales à travers l'Europe, a entraîné une course vers le bas en termes de salaires et de conditions de travail.

_ "L'intérêt a toujours été de maintenir un coût de main-d'oeuvre très bas. Et avec l'accès aux États membres qui ont des niveaux de salaire peu élevés, cela a été possible."_

_Cristina Tilling, secrétaire politique, Fédération européenne des travailleurs des transports _

Cette situation a créé un clivage majeur en Europe entre l'Est et l'Ouest, entre ceux qui défendent la libre circulation absolue des services comme les transports, et ceux qui veulent protéger les droits du travail.

Pendant ce temps, les acteurs de la ligne de front de ce conflit se sentent ignorés.

_ "Je ne peux pas dire que je suis fier d'être Européen, parce que je ne suis pas Européen. Je suis Européen chez moi. Mais ici, je ne suis pas Européen. Ou alors je suis un Européen de seconde zone."_

Viorel Ilief, chauffeur routier roumain

L'UE planche depuis 2017 sur une réforme majeure du secteur, lancée par la Commission en 2017. Si elle est adoptée, les chauffeurs routiers espèrent qu'elle change la donne.

Retrouvez la totalité de ce reportage toute la semaine dans Unreported Europe sur euronews.