DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : plus de 150 000 morts en Europe depuis le début de l'épidémie

euronews_icons_loading
Des cyclistes devant le Colisée à Rome, le 8 mai 2020.
Des cyclistes devant le Colisée à Rome, le 8 mai 2020.   -   Tous droits réservés  ALBERTO PIZZOLI / AFP
Taille du texte Aa Aa

La pandémie de nouveau coronavirus a fait plus de 270 000 morts dans le monde, dont plus de pratiquement 150 000 en Europe, depuis son apparition en Chine en décembre, selon un bilan établi à partir de sources officielles ce vendredi.

Au total, 270 927 décès ont été recensés dans le monde dont 153 610 en Europe, continent le plus touché. Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de morts (75 781), devant le Royaume-Uni (31 241), l'Italie (30 201), l'Espagne (26 299) et la France (26 230).

L'Italie dépasse le seuil des 30 000 morts

L'Italie a passé ce vendredi la barre des 30 000 morts causés par l'épidémie de Covid-19 avec 30 201 décès, selon le dernier bilan communiqué par le ministère italien de la Santé.

La hausse du nombre de morts, 243 en 24 heures, est inférieure à celle enregistrée jeudi (+274) ou mercredi (+369).

Le nombre total de malades poursuit sa baisse et atteint désormais 87 961 contre 89 624 la veille, de même que le nombre de malades en soins intensifs, 1 168 contre 1 311 jeudi.

La région la plus touchée reste la Lombardie (Nord), le poumon économique du pays, avec 14 839 décès pour 80 723 cas, suivie de l'Emilie-Romagne (Centre-Nord, 3.797 décès pour 26.598 cas) et du Piémont (Nord-Ouest, 3 305 décès pour 28 368 cas).

"La courbe est en baisse, ça se poursuit et c'est une donnée positive. Il y a des régions avec une circulation significative (du virus, ndlr), d'autres avec une circulation moyenne et d'autres avec une basse circulation", a déclaré en milieu de journée le président de l'Institut supérieur de la santé (ISS), Silvio Brusaferro.

Plus de 31 000 victimes au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, pays le plus touché en Europe, le dernier bilan des autorités fait état ce vendredi de 31 241 décès.

Le ministre chargé de l'Environnement, George Eustice, a annoncé 626 décès supplémentaires de personnes testées positives au nouveau coronavirus.

Mais ce chiffre dépassait déjà fin avril les 32 000, si l'on y ajoute les décès dont la pandémie de Covid-19 est la cause probable mais pas confirmée par un test, selon des statistiques officielles.

En attendant un discours de Boris Johnson dimanche soir sur un éventuel assouplissement du confinement en Angleterre, qui s'annonce très limité, le ministre de l'Environnement a appelé les Britanniques à "respecter les restrictions" de déplacement et à rester chez eux malgré le beau temps et le week-end de trois jours.

Pratiquement le même nombre de morts en France et en Espagne

L'épidémie de coronavirus a fait 243 morts de plus en 24 heures en France, portant le nombre total de décès depuis le 1er mars à 26 230, a indiqué vendredi la Direction générale de la santé dans un communiqué.

Le bilan français se rapproche de celui de l'Espagne, où depuis le début de l'épidémie 26 299 personnes ont été emportées par le nouveau coronavirus.

Après plusieurs jour de baisse, le nombre de décès enregistrés en 24h est légèrement réparti à la hausse. En effet, hier ce chiffre était de 178.

Mais, signe encourageant, la pression sur les services de réanimation continue de s'alléger, avec 93 patients Covid-19 en moins depuis jeudi, soit 2 868 cas graves, sur un total de 22 724 personnes actuellement hospitalisées pour infection au coronavirus.