DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Etat islamique revendique le bain de sang en Afghanistan

euronews_icons_loading
L'Etat islamique revendique le bain de sang en Afghanistan
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

"Un degré d'inhumanité effroyable", ce sont les mots du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell pour décrire ce qui s'est passé ce mardi en Afghanistan. Trois attaques qui ont fait plus de 50 morts. La première dans un hôpital de Kaboul, qui accueille une maternité gérée par Médecins Sans Frontières. Des mères, leurs bébés et des infirmières ont été abattus.

Dans la province de Khost, une explosion a coûté la vie à un enfant.

Le président afghan Ashraf Ghani sans attendre le nom des coupables, avait annoncé la reprise de l'offensive contre les talibans, quelques heures après les massacres.

Les talibans eux ont signé un accord avec Washington pour ne plus viser les forces américaines et celles de l'Otan encore présente en Afghanistan, mais pas les forces locales.

L'attentat le plus sanglant a visé les participants à des funérailles dans l'est du pays. Cette attaque a été revendiquée par l'Etat islamique. Un terroriste a fait exploser sa bombe au milieu de l'enterrement d'un commandant de police, provoquant la mort d'au moins 37 personnes.