DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Europe prend la mesure de la casse sociale

euronews_icons_loading
L'Europe prend la mesure de la casse sociale
Tous droits réservés  Michel Euler/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Plus de 168 000 décès en Europe, la crainte d'une nouvelle vague, mais l'impérieuse nécessité aussi de faire repartir l'économie…

Au Royaume-Uni, comme ailleurs, malgré les efforts des pouvoirs publics pour préserver les emplois, les licenciements se multiplient. Alors en l'absence des travailleurs de l'Est, le ministre de l'Environnement propose aux Britanniques de participer aux récoltes.

« Nous allons avoir besoin des travailleurs britanniques pour nous aider à assurer les récoltes, a declaré George Eustice. Nous avons lancé un site, Pick for Britain, qui permet aux gens de consulter les offres d'emploi en ligne. »

800 000 chômeurs de plus au Royaume-Uni

En avril, 800 000 Britanniques de plus ont pointé au chômage, ce qui porte à 2,1 millions le nombre de sans-emplois, le niveau le plus élevé depuis 24 ans.

Pour le chancelier de l'Échiquier, Rishi Sunak, l'économie britannique pourrait connaître une récession d'une ampleur sans précédent.

Le Royaume-Uni n'est pas seul à souffrir de l'impact social de la crise sanitaire. D'après une enquête d'EuroFound, 28 % des Européens ont perdu leur travail de manière temporaire ou définitive depuis le début de l'épidémie.

Le taux de chômage pourrait doubler en Europe cette année

En Espagne, les prévisions annoncent 19 % de sans-emplois cette année. Et dans l'ensemble de l'Europe, le taux de chômage pourrait doubler en 2020. 59 millions d'emplois sont menacés.

Parmi les secteurs les plus éprouvés : la restauration. À Paris, le restaurant de Guy Savoy, trois étoiles au guide Michelin, s'est même résigné à confectionner des plats à emporter.

« Si je veux raisonner simplement, comptablement, pour l'économie, ce qu'on fait là n'a pas d'intérêt, admet Guy Savoy. Mais l'intérêt, c'est qu'on essaie de faire redémarrer une activité, on se rapproche à nouveau des convives qui reviendront lorsque le restaurant sera ouvert. »

En France, les cafés et restaurants espèrent pouvoir se remettre au travail le 2 juin, mais ce sera le cas uniquement dans les départements classés vert et si l'épidémie ne repart pas.