DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La crise du coronavirus signerait-elle la fin des bureaux en open space ?

Les bureaux en open space ont dû s’adapter pour faire face à la pandémie de Covid-19, comme ici chez alleo, près de Lyon.
Les bureaux en open space ont dû s’adapter pour faire face à la pandémie de Covid-19, comme ici chez alleo, près de Lyon.   -   Tous droits réservés  Vincent/euronews
Taille du texte Aa Aa

S'il y a bien une chose que les habitués des open spaces ont remarqué pendant la crise, c'est combien chaque mètre carré compte. Chez aello, une entreprise près de Lyon, en France, pendant le confinement, télétravail oblige, de l'espace, il y en avait. Mais pour assurer le retour des quinze salariés, il a fallu réorganiser les bureaux : espaces de 5 mètres carrés délimités et barrières en plexiglas. Un plateau ouvert, mais des espaces de travail de plus en plus fermés.

Vincent Coste/euronews
Des marquages au sol et parois de protection ont fait leur apparition dans les locaux d'alleoVincent Coste/euronews

Télétravail = baisse de la productivité ?

Justine Tardy, une employée d'aello, nous fait part de son expérience du télétravail. "On ne va pas aller au bureau pour demander des informations à nos collègues. On va seulement s'appeler directement. On va peut-être moins se parler que d'habitude" explique-t-elle ainsi.

Son collègue Luc Fougère va dans le même sens. "La convivialité est quand même un peu moins présente et ça complexifie les choses puisque typiquement, quand on a à expliquer quelque chose à un collègue, c'est souvent plus simple de se mettre juste à côté, de lui montrer sur son écran".

Justine Tardy, la comptable de la compagnie, nous confie "qu'en open space, l'avantage, c'est que les gens sont sur place et on peut échanger plus rapidement", mais en ajoutant que "l'inconvénient, c'est que c'est beaucoup plus bruyant. Chez soi, l'avantage c'était le calme".

Mais pour cette entreprise qui vend des matériaux de piscine, c'est actuellement la haute saison. Et sur le plan de la productivité, le télétravail et le calme avait montré quelques limites.

Jérôme Chabaudie, le PDG de la société nous explique, selon lui, les limites du télétravail.

"Quinze personnes dispatchées chez elles, ce n'est pas la même force de travail que quinze personnes qui sont ici. Parce qu'il y a de la déperdition en termes de chaîne de décision : c'est des coups de fil, des emails... Donc la réactivité n'est absolument pas là". Le dirigeant de la compagnie pense également "que dans le sentiment d'appartenance, c'est quand même important". "On a vraiment l'adhésion à un projet et ça se ressent quand on est physiquement dans une société."

Après deux mois de confinement, la mise en place d'une nouvelle organisation de travail au sein des open spaces répond à des besoins économiques. Et tous ces équipements de protection, vous allez le voir, constituent aussi une demande importante pour des entreprises.

"Faire quelque chose pour la France"

C'est à quelques dizaines de kilomètres de là que les parois de protection mises en place chez aello sont fabriquées. Office Concept, une entreprise française spécialisée dans le mobilier de bureau a vu son carnet de commandes s'envoler à compter de fin avril. Les cloisons de bureaux ont évolué vers un design plus souple. L'outil de production a été adapté et le chiffre d'affaires de l'entreprise a plus que triplé.

Vincent Coste/euronews
La machine d'Office Concept fabriquant les parois de protectionVincent Coste/euronews

Joktan Courbis, co-dirigeant de la société, nous explique que la situation actuelle peut certes représenter une opportunité. Mais il nous fait part, aussi, de la volonté de sa compagnie de "faire quelque chose pour la France", alors que le pays est frappé par cette crise sanitaire qui va se répercuter sur l'économie. Le responsable de la compagnie confie aussi être à la recherche de matière première, car l'approvisionnement et les circuits de distribution ne sont toujours pas totalement rétablis. Ainsi "si des entreprises ont des stocks de plexiglas dont elles ne savent que faire, elles peuvent se rapprocher de nous" afin confectionner de nouvelles parois de protection, dont la fabrication ne prend qu'une quinzaine de minute.

Office Concept n'a sûrement pas fini avec ses équipements de protection en cette crise à durée non-déterminée. D'autant plus que des millions de Français continuent à télétravailler par nécessité ou par choix.