DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : un « passeport sanitaire » pour accéder aux îles italiennes ?

Par Euronews
euronews_icons_loading
Archive : côte de l'île de Ventotene en Italie, le 22 août 2016.
Archive : côte de l'île de Ventotene en Italie, le 22 août 2016.   -   Tous droits réservés  VINCENZO PINTO/AFP
Taille du texte Aa Aa

En Italie, l'île de Ventotene l'a d'ores et déjà annoncé. Elle imposera le passeport sanitaire aux vacanciers. En clair, pour accéder à l'île, il faudra avoir été testé négatif au Covid-19 moins de sept jours avant et pouvoir en attester.

La Sardaigne et la Sicile, elles aussi plutôt épargnées par la pandémie, entendent lui emboîter le pas, alors que l'Italie envisage de rouvrir ses frontières aux touristes étrangers le 3 juin.

Comme la Corse, Malte ou encore certaines îles grecques, elles voient dans le passeport sanitaire la meilleure des garantie pour continuer à vivre du tourisme.

Reste à voir si le gouvernement italien donnera son feu vert. Se pose aussi la question des tests sur lesquels s'appuieront ces passeports. Les fameux PCR disent si la personne est porteuse du virus à l'instant même où elle est testée. Les tests sérologiques indiquent si elle est immunisée. Quant aux tests salivaires, ils attendent encore d'être validés.

Dans l'intervalle, sur les îles italiennes, le contrôle des distances entre les serviettes de plage reste encore la méthode la plus éprouvée…