DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Europe se déconfine : reportage vidéo à Lyon, Rome et Barcelone

Access to the comments Discussion
Par Guillaume Petit  & Giorgia Orlandi, Cristina Giner avec AFP
euronews_icons_loading
Sur les quais de Rhône à Lyon en France
Sur les quais de Rhône à Lyon en France   -   Tous droits réservés  Photo : Euronews
Taille du texte Aa Aa

Les Espagnols ont retrouvé lundi leurs plages, les Italiens leurs piscines : l'Europe poursuit son déconfinement après des semaines de paralysie en raison du coronavirus, qui a fait 345 000 morts sur la planète et continue sa progression, notamment en Amérique latine.

A Madrid, c'est une immense bouffée d'air : jusqu'alors toujours soumis à un des confinement les plus stricts du monde face à la pandémie partie de Chine fin 2019, les habitants de la capitale espagnole ont bénéficié lundi d'un premier allégement, avec la réouverture des terrasses des cafés et des restaurants ainsi que des espaces verts.

Dès l'aube, des centaines de Madrilènes ont pris d'assaut le parc du Retiro, dont les portes se sont ouvertes pour la première fois en dix semaines.

"La réouverture du Retiro m'apporte une certaine sérénité, un certain réconfort", se réjouit Rosa San José, 50 ans, se promenant en tenue de sport, un masque blanc sur le bas du visage. Sur une partie du littoral espagnol, les plages redeviennent également accessibles.

Autre pays lourdement frappé par le Covid-19, l'Italie a franchi une nouvelle étape dans la levée des restrictions, avec la réouverture des salles de sport et des piscines, une semaine après celle des restaurants.

En Islande, les noctambules attendent avec impatience le soir : les discothèques peuvent en effet à nouveau accueillir des clients, un rare privilège en Europe. Dans la matinée, les sportifs ont pu retrouver leurs salles de gym.

En Grèce, les terrasses des tavernes et des cafés ont rouvert lundi, une semaine plus tôt que prévu pour soutenir le secteur de la restauration avant un retour espéré des touristes à la mi-juin.

Dans le quartier de Thissio, au pied de l'Acropole, des Athéniens ont renoué avec leurs habitudes, dégustant leur café "freddo" au soleil. A Kiev, la capitale ukrainienne, le métro a repris du service.

Partout, les distances de sécurité et les gestes barrières sont de mise pour éviter une possible deuxième vague, redoutée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

En Allemagne, la plupart des restaurants ont pu rouvrir lundi, comme certains hôtels. Elle prévoit toutefois de prolonger jusqu'au 5 juillet au moins ses règles de distanciation sociale.

Le Royaume-Uni, le deuxième pays le plus endeuillé (près de 37 000 morts), prévoit d'entamer son déconfinement le 1er juin, avec une réouverture partielle des écoles .

En Autriche, considérée comme un pays modèle pour sa gestion de la crise, c'est le président de la République en personne, Alexander Van der Bellen, qui a dû présenter ses excuses après avoir été contrôlé sur une terrasse viennoise passé l'heure de fermeture.