DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En République Tchèque, pas de pause pour le secteur des services aux entreprises

euronews_icons_loading
En République Tchèque, pas de pause pour le secteur des services aux entreprises
Tous droits réservés  Elise Amendola/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Depuis quelques semaines, c'est le calme plat dans de nombreuses entreprises. Alors que la pandémie de coronavirus a contraint bon nombre d'entre elles au télétravail, il y a un secteur qui ne connaît pas la crise : les centres de services fournissant une assistance à distance aux multinationales.

La transformation numérique est devenue un enjeu majeur et a créé de nouvelles opportunités en République Tchèque. Selon l'Association des dirigeants de services aux entreprises (ABSL), 60 % des centres tchèques ont continué d'embaucher durant cette période.

Il y a environ 120 000 personnes qui travaillent dans le secteur des services aux entreprises, et plus de 90 % de celles-ci sont en mesure de proposer du télétravail à leurs employés. Elles n'ont donc pas eu à fermer leurs usines ou à arrêter leur production. Ils ont tout simplement poursuivi leurs tâches en passant au numérique. Nous n'avons pas constaté de diminution de la quantité de travail.
Jonathan Appleton
Directeur général de l'ABSL

Avec le déconfinement, les entreprises entrent dans une nouvelle phase et peuvent commencer à faire revenir leurs employés dans leurs bureaux. Iveta Chvalova, directrice générale de SAP Service, débute le processus de retour dans les locaux : "La première vague de retour concernera 300 employés sur les 2000 que compte l'entreprise. Et nous continuerons d'augmenter au fur et à mesure, mais le télétravail restera encouragé". Car si certains trouvent leur compte à travailler de chez eux et veulent continuer ainsi, d'autres n'ont qu'une envie : revenir dans les locaux.

La République Tchèque est un bon pays avec lequel travailler et cette pandémie montre que même dans des moments critiques, c'est un bon endroit pour développer son entreprise. Les centres tchèques ont surpassé ceux de la région Asie-Pacifique et nous pensons que c'est, en fait, pour le long terme.
Petr Ocko
Vice-ministre du commerce et du travail de la République Tchèque

Durant cette période d'incertitude, et avec un bouleversement économique mondial attendu après la pandémie, les entreprises peuvent contribuer à la stabilisation et à la croissance des économies tchèque et d'Europe centrale et occidentale.