DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Triste fête nationale en Italie, dédiée aux victimes du Covid-19

euronews_icons_loading
Triste fête nationale en Italie, dédiée aux victimes du Covid-19
Tous droits réservés  Claudio Furlan/LaPresse
Taille du texte Aa Aa

Vert, blanc, rouge, le symbole de l'Italie pour une fête nationale au couleurs ternies : le pays célèbre ce jour en mémoire des victimes du coronavirus.

Le président Sergio Mattarella a ouvert la cérémonie en silence, devant l'autel de la patrie de Rome, où se trouve la tombe du soldat inconnu.

Sergio Mattarella est ensuite parti à Codogno, la ville qui a enregistré les premiers cas de Covid-19 en Italie en février : "De Codogno, où notre douloureux voyage avait commencé, nous voulons souligner les valeurs de notre Constitution, en nous souvenant encore de nos citoyens tués par le coronavirus. Nous devons trouver une manière commune d'accueillir et de chérir cette mémoire et de rendre hommage de la part de l'Italie aux victimes de cette épidémie".

Pour les partisans du leader d'extrême-droite Matteo Salvini, c'est également une journée de protestation. Ils se sont réunis pour exprimer leur désaccord sur la manière dont le gouvernement gère la pandémie, apparemment peu concernés par la distanciation sociale. Matteo Salvini s'en est pris à l'Union européenne : "L'UE nous dit qu'elle va nous remplir les poches, mais seulement à partir de l'année prochaine. C'est comme si un médecin disait à un patient : 'Je vais m'occuper de vous, mais vous n'aurez pas de médicaments avant l'année prochaine'. C'est maintenant qu'il faut de l'argent, pas l'année prochaine. Sinon, les familles et les entreprises auront disparu".

Ce jour de la République a lieu alors que le pays poursuit sa réouverture après des semaines de confinement. Un moment poignant pour une nation qui a lutté collectivement pour surmonter une crise sans précédent... et qui s'engage maintenant sur le long chemin de la reprise.