Mort du chef d'AQMI, Abdelmalek Droukdal

Mort du chef d'AQMI, Abdelmalek Droukdal
Tous droits réservés Кадр из видеообращения исламистов via AP
Tous droits réservés Кадр из видеообращения исламистов via AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La France a annoncé la mort du chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique tué lors d'une opération militaire au nord du Mali, près de la frontière algérienne.

PUBLICITÉ

La France a annoncé la mort du chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique, Abdelmalek Droukdal, tué lors d'une opération militaire au nord du Mali, près de la frontière algérienne. 

Son décès est un coup dur porté à l'organisation djihadiste au Sahel, où la France s'appuie sur l'opération Barkhane, un contingent de quelque 5 000 hommes. 

La mort du leader d'AQMI a été annoncée sur Twitter par Florence Parly, la ministre française de la Défense, qui ajoute que plusieurs proches collaborateurs d'Abdelmalek Droukdal ont été neutralisés lors de cette opération. 

La France revendique également la capture d'un "cadre important" du groupe djihadiste "Etat islamique au Grand Sahara".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie dit avoir abattu deux hommes suspectés d'avoir fomenté des actes terroristes

Afghanistan : retour à Kaboul pour deux anciens prisonniers de Guantanamo

Réveillon du Nouvel An : dispositif de sécurité renforcé en France