DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Alerte chômage en France : la situation de l'emploi en 4 graphiques

euronews_icons_loading
Alerte rouge pour le chômage en France
Alerte rouge pour le chômage en France   -   Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Alerte rouge pour le chômage en France. 500 000 emplois ont été détruits au 1er trimestre 2020. Les salariés en intérim et les jeunes sont particulièrement touchés. Décryptage.

La crise économique a fortement dégradé l'emploi en France, et dans certains secteurs plus que d'autres. 502 400 : c'est le nombre de destructions nettes d'emplois au premier trimestre 2020 par rapport à la fin 2019 selon l'Insee, alors que l'année dernière l'économie créait de l'emploi. Une baisse de 2% qui concerne presque exclusivement le secteur privé.

L'intérim en très mauvaise posture

Dans le détail, certains secteurs de l'emploi salarié sont davantage touchés que d'autres : la baisse dans l'agriculture est de -0,5% pour l'agriculture, et de -0,4% dans les secteurs de la construction et de l'industrie. Mais c'est dans le secteur des services marchands que la baisse est plus importante : -3,7% au premier trimestre 2020.

L'emploi en intérim subit aussi une forte chute : -37% au premier trimestre 2020 soit près de 300 000 emplois en intérim détruits. C'est presque 3 fois plus que la baisse enregistrée au quatrième trimestre 2008, lors de la dernière grande crise économique, note l'Insee.

Les jeunes de moins de 25 ans en première ligne

Parmi les catégories de la population les plus touchées par le chômage, selon les statistiques de Pôle emploi : les personnes dont le diplôme est inférieur et égal à BAC+2 : + 600 000 chômeurs ont été comptabilisés au mois d'avril.

Les jeunes sont également très touchés par la crise économique découlant de la situation sanitaire liée au coronavirus : si le nombre de chômeurs de + de 50 ans a augmenté de 13% par rapport à avril 2018, le nombre de chômeurs âgés de moins de 25 ans a quant à lui bondi de près de 40% sur un an.

Le gouvernent français prépare d'ailleurs un plan massif de soutien pour l'emploi des jeunes qui prévoit des aides pour les entreprises afin de faciliter l'embauche d'apprentis. L'objectif pour le gouvernement est de maintenir le niveau d’embauche d’apprentis à son niveau très élevé de 2019 (plus de 500 000 contrats).