DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Des policiers français manifestent contre les accusations de racisme

euronews_icons_loading
Des policiers français manifestent contre les accusations de racisme
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Les menottes jetées à terre, c'est le nouveau geste de protestation des policiers français, dont plusieurs syndicats ont manifesté ce matin à Paris. Ces gardiens de la paix s'élèvent contre les accusations de racisme et contre les mesures annoncées par le ministre de l'Intérieur.

Xavier Leveau (Unité SGP Police-Force Ouvrière) : "La police est vraiment à l’image de sa population. On pense que les policiers sont racistes alors que chez nous on a de toutes les ethnies, et on travaille tous bien ensemble".

Après le retour sur le devant de la scène de l'affaire Adama Traoré, Christophe Castaner a annoncé lundi l'interdiction de plusieurs techniques d'immobilisation utilisées par la police, notamment celle dite de l'"étranglement". Une technique efficace pour neutraliser, mais particulièrement violente et dangereuse... comme celle dite de l'étranglement, mais les policiers préfèrent parler de "maintien de tête".

"Le maintien de tête est très important pendant le menottage. Nous, on ne va pas maintenir au sol pendant huit minutes, on va le maintenir juste le temps du menottage. Et aujourd'hui on n'a pas de technique de substitution pour interpeller. Alors comment faire aujourd’hui?"

Le préfet de police y est allé d'un message de soutien à ses hommes, qui se sentent lâchés par leur ministère depuis lundi. Ils pourraient bénéficier d'une nouvelle arme, le pistolet à impulsions électriques, dès les prochains jours.

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National, a de son côté apporté son soutien à la police ce vendredi, estimant qu'une "présomption de culpabilité" était portée contre elle.