DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : vers un assouplissement des règles sanitaires en Angleterre

euronews_icons_loading
Covid-19 : vers un assouplissement des règles sanitaires en Angleterre
Tous droits réservés  Frank Augstein/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les amateurs de pub pourront bientôt lever leur verre - du moins, en Angleterre. Le gouvernement britannique a annoncé un assouplissement des règles confinement, le plus important depuis le début de l'épidémie de Covid-19. A partir du 4 juillet, la règle de distanciation passera de 2 mètres à un mètre, ce qui signifie que les pubs, les hôtels et les restaurants pourront rouvrir.

"Aujourd'hui, nous pouvons dire que notre longue hibernation nationale commence à prendre fin et que la vie reprend dans nos rues et dans nos magasins, l'agitation commence à revenir" a déclaré le Premier ministre Boris Johnson devant le parlement.

Ces réouvertures ne concernent que l'Angleterre. Le Pays de Galles, l’Écosse et l'Irlande du Nord s'en tiennent pour l'instant à la règle des deux mètres. La Grande-Bretagne continue d'enregistrer 1 000 nouveaux cas par jour.

Lors du dernier briefing quotidien, les scientifiques britanniques ont fait preuve de prudence. Chris Whitty, médecin en chef pour l'Angleterre a expliqué :

"Nous devons tous, dans chaque pays, trouver un équilibre durable car nous devons vivre avec ce virus à l'avenir et trouver un moyen de le faire. Aucune décision ne sera sans risque".

En Rhénanie-du-Nord-Westphalie, l'État allemand a réimposé des restrictions de confinement dans deux districts, dont celui de Gütersloh, après une flambée de cas de coronavirus, qui a touché plus d'un demi-million de personnes.

Les autorités suivent l'épidémie dans une usine de conditionnement de viande où plus de 1 500 travailleurs ont été testés positifs.

Brigitte Jäger, habitante de Rheda-Wiedenbrück témoigne de son inquiétude :

"Le district a pris l'initiative de ces mesures. Et si elles étaient prises trop tard ? Personne ne peut le dire. Mais en tout cas, il était probablement un peu trop tard, sinon la propagation n'aurait pas eu lieu."

Et en France, la nouvelle application téléphonique pour le suivi des cas de coronavirus n'a alerté que 14 personnes sur le risque de contamination depuis son lancement il y a trois semaines.

L'application "Stop Covid" est considérée comme un outil essentiel pour ralentir la propagation du Covid-19. Mais, contrairement à l'Allemagne où 10 millions de personnes ont téléchargé leur application, seulement deux millions l'ont fait en France.