EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

A Ischgl, en Autriche, plus de 42% des habitants positifs au Covid-19

La station d'Ischgl, en Autriche
La station d'Ischgl, en Autriche Tous droits réservés ATORF
Tous droits réservés ATORF
Par Nathan Joubioux
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Ischgl, en Autriche, plus de 42% des habitants présentent des traces de contamination au Covid-19. La ville a été le premier grand foyer de contamination en Europe.

PUBLICITÉ

Des milliers de touristes auraient été contaminés au Covid-19 à Ischgl, station à l'ouest de l'Autriche, faisant de cette ville le premier grand foyer de contamination en Europe.

Aujourd'hui, plus de 42 % des habitants présentent des traces de coronavirus, selon une étude publiée ce jeudi, ce qui confirme le statut de foyer épidémique de cette station touristique. Mais seulement 15 % des personnes présentant des anticorps avaient, auparavant, fait l'objet d'un test positif.

"Il y a donc eu 85 % de ces personnes chez lesquelles l'infection n'a pas été détectée" explique Dorothee von Laer, responsable de l'enquête.

Le premier cas rendu public date du 7 mars, mais le virus circulerait depuis au moins la seconde moitié de février, selon cette même étude. L'attentisme des autorités locales a permis à des centaines de touristes contaminés de rentrer chez eux et de propager le Covid-19 en Autriche, et à l'étranger, principalement en Allemagne, en Scandinavie et en Islande.

"Selon nos données, 40 % des infections en Autriche sont dues au foyer d'Ischgl" poursuit Dorothee von Laer. Près de 80 % des habitants de cette station du Tyrol ont pris part à cette étude, réalisée fin avril. Pour les experts, l'important est maintenant de savoir si une première infection de cette ampleur peut aboutir à une immunité collective.

D'après ce que nous savons aujourd'hui, il n'est pas certain que la présence d'anticorps dans le sang conduise à une immunité durable.
Peter Willeit
Epidémiologiste, Université d'Innsbruck

Pour dénoncer la réponse sanitaire tardive des autorités autrichienne, plus de 5 000 personnes de 40 pays ont entamé un recours collectif. Une enquête préliminaire a été ouverte.

Depuis la levée des restrictions imposées mi-mars, le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes en Autriche se situe entre une vingtaine et une cinquantaine. Le coronavirus a fait près de 700 morts en Autriche depuis le début de la pandémie, seulement deux à Ischgl.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Coronavirus : le remdesivir, premier traitement préconisé par les autorités européennes

Brésil : Jair Bolsonaro accusé d'avoir bénéficié d'un "faux" certificat de vaccin anti-Covid

Covid-19 : quelque 2000 corps anonymes enterrés en Californie