Municipales 2020 : face à Macron, la gauche et la droite résistent

Municipales 2020 : face à Macron, la gauche et la droite résistent
Tous droits réservés Christophe Ena/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Christophe Ena/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Pierre Michaud
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le second tour des élections municipales a été marqué par de nombreuses conquêtes écologistes parmi les villes les plus importantes de France.

PUBLICITÉ

Emmanuel Macron en a enfin terminé avec l'épreuve des municipales. Le président de la République a pu voter au Touquet et se prêter à un bain de foule remarqué, sans masque.

Il s'est ensuite inquiété du faible taux de participation alors que l'abstention s'est élevée à près de 60% au second tour ce dimanche.

Macron a ensuite félicité son premier ministre, Édouard Philippe, qui conserve facilement la mairie du Havre. Un arbre de la majorité qui cache la forêt selon les détracteurs d'En Marche.

La socialiste Anne Hidalgo a facilement conservé la mairie de Paris quand les principales villes de province passaient au vert. Marseille, orpheline de Gaudin, Lyon qui sanctionne les divisions de la droite mais aussi Strasbourg, Bordeaux, Grenoble, Poitiers.

A Lille et Toulouse, les candidats verts ne se sont inclinés que de justesse confirmant une percée écologique inédite dans le pays.

Le Rassemblement National voit lui un déclic dans la victoire de Louis Alliot à Perpignan, la première ville de plus de 100 000 habitants à battre pavillon extrême-droite depuis Toulon en 1995.

Le bilan de ces municipales devra être rapidement tiré par Emmanuel Macron. On devrait connaitre cette semaine ses intentions de remaniement, si Édouard Philippe restera ou non dans son ombre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections européennes : les Républicains font campagne sur l'immigration à Menton

Paris se débarrasse-t-elle de ses migrants en vue des JO ?

Disparition du petit Emile : les ossements de l’enfant ont été retrouvés