DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Alstom prêt à des concessions pour se marier avec Bombardier

euronews_icons_loading
Alstom prêt à des concessions pour se marier avec Bombardier
Taille du texte Aa Aa

Alstom se dit prêt à des concessions pour pouvoir racheter son concurrent canadien Bombardier Transport. Le groupe français propose notamment de céder son site de production de Reichshoffen en Alsace.

Objectif : rassurer et obtenir le feu vert de la Commission européenne, gardienne de la concurrence en Europe.

Afin de laisser de la place à ses rivaux, le groupe se dit prêt également à lâcher la production de certains modèles de train, les trains Coradia Polyvalent produits par Alstom pour le marché français - appelés Regiolis par la SNCF.

Alstom avait notifié le mois dernier à la Commission son projet de rachat de la branche ferroviaire de Bombardier pour 6 milliards d'euros. L'exécutif européen a jusqu'au 16 juillet pour un premier examen de l'affaire.

Les deux groupes disposent d'un quasi-monopole sur le matériel roulant en France, où ils collaborent régulièrement. Avec cette acquisition, le constructeur souhaite créer un ensemble capable d'affronter le chinois CRRC, numéro un mondial.

La menace de la concurrence chinoise avait déjà été évoquée pour justifier la reprise d’Alstom par Siemens ; une opération qui avait été bloquée en février 2019 par la Commission européenne, qui craignait une position trop dominante en Europe dans la signalisation ferroviaire et les trains à grande vitesse.