DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Russie : ils réclament la libération de leur gouverneur, détenu à Moscou pour meurtre

Des manifestants tiennent des portraits du gouverneur Sergueï Fourgal lors de la manifestation du 11 juillet 2020, Khabarovsk, Russie
Des manifestants tiennent des portraits du gouverneur Sergueï Fourgal lors de la manifestation du 11 juillet 2020, Khabarovsk, Russie   -   Tous droits réservés  Igor Volkov/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé samedi à Khabarovsk, dans l'Extrême-Orient russe, pour soutenir leur gouverneur inculpé pour meurtres, lors d'une des plus grandes manifestations d'opposition jamais organisées dans la région.

Sergueï Fourgal, 50 ans a été arrêté jeudi et placé en détention provisoire jusqu'en septembre en attendant son procès. Il est soupçonné d'avoir organiser le meurtre de plusieurs hommes d'affaires il y a 15 ans, des accusations qu'il rejette fermement.

Son parti, la formation nationaliste LDPR, lui a apporté son soutien et affirmé samedi que "35 000 personnes sont descendues dans la rue" à Khabarovsk pour protester contre son arrestation.

De son côté, le département du ministère de l'Intérieur dans la région de Khabarovsk a estimé leur nombre entre 10 et 12 000 "lors d'une manifestation non-autorisée".

Ancien médecin, homme d'affaires et député du Parlement russe, Sergueï Fourgal a été élu à la surprise générale en 2018 gouverneur de la région de Khabarovsk avec près de 70% des voix, évinçant le candidat de Russie Unie, le parti de Vladimir Poutine.

Le site d'information locale DVHab.ru a nommé le rassemblement de samedi de "plus grand de l'histoire de Khabarovsk", précisant que le cortège a ponctuellement bloqué la circulation dans cette ville de plus de 600 000 habitants.

Les manifestants ont scandé "Liberté", "Moscou, va-t-en !" et "Sergueï Fourgal est notre choix", d'après des images publiées sur le site.

Certains ont brandi des pancartes "Nous sommes Sergueï Fourgal", selon DVHab.ru, qui a estimé le nombre de manifestants entre 20 et 30 000.

La branche locale des partisans d'Alexeï Navalny, principal opposant au Kremlin, a déclaré que la manifestation avait attiré jusqu'à 40 000 personnes.

Des manifestations d'opposition de cette taille ne se produisent habituellement qu'à Moscou ou à Saint-Pétersbourg.

D'autres actions de protestation ont également été signalées dans des villes plus petites de la région. En date de samedi, plus de 40 000 personnes ont par ailleurs signé une pétition en ligne en soutien de M. Fourgal.

Sur son compte Instagram, Alexeï Navalny a salué une situation "unique" dans l'histoire de l'Extrême-Orient : "Je suis fier de mes compatriotes qui sont sortis dans la rue pour demander des élections honnêtes, la justice et le droit de choisir leurs représentants".

Il a soutenu que l'arrestation de Sergueï Fourgal était une action de "représailles" après sa victoire électorale en 2018 contre un candidat du Kremlin et "la baisse des opinions favorables à Poutine" dans la région.

Après cette arrestation, très médiatisée, son parti, le LDPR, a menacé de quitter le Parlement et de faire démissionner d'autres gouverneurs élus sous son étiquette.

Le LDPR se montre parfois critique envers le pouvoir en Russie, mais soutient dans l'ensemble le président Vladimir Poutine, notamment les récentes révisions constitutionnelles lui ayant permis de renforcer son pouvoir.