DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Sueurs froides et salles obscures

euronews_icons_loading
Sueurs froides et salles obscures
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

20 ans après Scream 3, Emily Mortimer renoue avec le genre du film d'horreur, mais dans un registre beaucoup plus personnel. Dans Relic de Natalie Erika James, l'actrice britannique incarne la fille d'une femme montrant des signes de démence qui disparaît pendant trois jours avant de réapparaître et de se transformer, comme possédée, sous le regard incrédule de sa fille et de sa petite-fille.

Emily Mortimer, dont le père a été atteint de démence les derniers mois de sa vie, évoque une expérience éprouvante.

« Elle décline de manière effrayante mais c'est ce qui arrive aux gens quand ils sont en train de mourir, confie l'artiste. Leurs corps se transforment en autre chose, quelque chose que nous ne sommes pas habitués à voir, qui est étrange, effroyable et bizarre. Et il en va de même avec leur esprit, mais ils sont tout de même vos parents, et vous devez être à leurs côtés et les aider à mourir. C'est une expérience dans laquelle il y a une grande beauté mais c'est une beauté terrifiante et je pense que Natalie a vraiment saisi cela. »

Relic, avec également Bella Heathcote and Robyn Nevin, est sorti en juin dans certaines salles et drive-in. Il est disponible en VOD aux États-Unis, en Australie et au Royaume-Uni, et le sera au mois d'août dans le reste de l'Europe.

Autre long-métrage, même redoutable pesanteur… Filmé en noir et blanc, « Painted bird » de Václav Marhoul est une adaptation du roman américain de Jerzy Kosinski L'Oiseau bariolé. On y découvre le périple jalonné de brutalités d'un enfant juif à travers la Pologne durant la Seconde Guerre mondiale. Il est sorti ce vendredi dans certaines salles et plateformes, ainsi qu'en VOD.