DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Nantes : qui a mis le feu à la cathédrale ?

euronews_icons_loading
Nantes : qui a mis le feu à la cathédrale ?
Tous droits réservés  Romain Boulanger/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Une enquête a été ouverte pour "incendie volontaire" dans la ville de Nantes, dans l'ouest de la France, où une partie de la cathédrale a été brûlée dans un incendie samedi matin.

Comment la nef de la cathédrale de Nantes a-t-elle été réduite en cendres ? Trois départs de feu ont été constatés dans l'édifice, "au niveau du grand orgue, à droite et à gauche de la nef", des points si distants que c'est bien la piste criminelle qui est privilégiée par les autorités.

Mais une chose intrigue les enquêteurs : Il n'y a "aucune trace d'effraction", a précisé le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès.

Le Premier ministre Jean Castex dépêché sur place, a souhaité que la lumière soit faite ainsi que la reconstruction, "le plus vite possible".

Les scènes montrant une cathédrale en proie aux flammes et celles de recueillements rappellent cruellement l'incendie de Notre dame de Paris l'an dernier, bien qu'ici le feu ait été rapidement circonscrit par les pompiers, et les dégâts plus limités grâce notamment à l'absence de bois dans les charpentes.

Des vestiges de vitraux du XVIe siècle, un tableau d'Hippolyte Flandrin du XIXe et surtout le grand orgue datant du XVIIe siècle ont été détruits. Mais l'ossature du monument est intact.

A Nantes, l'émotion est forte. En 1972, un premier incendie avait visé la cathédrale. Elle n'avait pu être rendue au culte qu'en 1985, après 13 ans de travaux.