This content is not available in your region

Le futur retrait des troupes américaines d'Allemagne, "un cadeau pour la Russie"

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Le futur retrait des troupes américaines d'Allemagne, "un cadeau pour la Russie"
Tous droits réservés  Susan Walsh/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

Une stratégie à long terme ou une punition infligée à Berlin pour ses faibles dépenses de défense ? Quoi qu'il en soit, les États-Unis ont lancé l'idée de retirer près de 12 000 soldats de leur base en Allemagne. Reste à concrétiser la chose. Même si Donald Trump s'est dit prêt à revenir dessus si l'Allemagne augmentait sa contribution financière à l'OTAN. 

Dans le cas contraire, environ 6 400 soldats américains seront rapatriés aux Etats-Unis tandis que 5 600 autres seront repositionnés dans d'autres pays de l'OTAN, notamment la Belgique et l'Italie :

"L'Allemagne est en retard de paiement, elle n'a pas payé ses frais. Ils n'ont pas payé leur cotisation à l'OTAN. Ils sont loin d'avoir payé et ils n'ont pas l'intention de le faire. Les États-Unis ont été exploités, sur le plan commercial, militaire et sur tout le reste, pendant de nombreuses années, mais je suis ici et je vais tout régler" a déclaré le président américain.

Après cet éventuel retrait, 25 000 soldats américains seront encore basés en Europe, mais cette décision pourrait miner l'unité de l'OTAN et envoyer un mauvais message à la Russie estiment certains.

"La présence des troupes américaines est l'un des facteurs les plus importants de la sécurité européenne" explique Raimundas Karoblis, le ministre lituanien de la Défense, **"et il est important que la majeure partie des troupes des États-Unis soit redéployée d'Allemagne dans le reste de l'Europe." **

Directement impacté, le ministre-président du Land de Bavière, Markus Söder, ne trouve toujours aucune explication ou justification à cette décision : "bien sûr, les Etats-Unis le font souverainement Mais ce n'est pas une bonne chose, cela ne renforce pas l'OTAN".

Cette annonce, simplement notée par Berlin**, a suscité une vague de désapprobation de la part même des Républicains aux Etats-Unis qui parlent de "cadeau fait à la Russie".  **

Des démocrates et d'anciens hauts responsables militaires ont aussi déclaré que cette décision profiterait à la Russie, dégraderait la sécurité nationale et l'état de préparation militaire des États-Unis, coûterait des milliards de dollars aux contribuables américains et saperait les relations des États-Unis avec l'Allemagne, l'OTAN et l'Europe.