EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'océan Atlantique pourrait contenir dix fois plus de particules de microplastiques que prévu

L'océan Atlantique pourrait contenir dix fois plus de particules de microplastiques que prévu
Tous droits réservés Andrew Medichini/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Andrew Medichini/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une expédition britannique a trouvé 12 millions de tonnes de particules de plastique qui mesurent chacune moins de 5 millimètres de diamètre. De là, une estimation a été déduite pour l'ensemble de l'océan Atlantique.

PUBLICITÉ

Ces sont des particules de plastique microscopiques, qui ajoutées ensemble, équivalent à au moins un million d'avions.

L'océan Atlantique pourrait contenir jusqu'à 200 millions de tonnes de pollution microplastique, soit dix fois plus que ce que l'on pensait auparavant.

C'est le principal enseignement de la nouvelle étude publiée dans la revue Nature Communication, la première du genre à mesurer les microplastiques "invisibles" présent dans les mers et océans.

Du Royaume-Uni aux Malouines, une expédition britannique a trouvé 12 millions de tonnes de particules de plastique qui mesurent chacune moins de 5 millimètres de diamètre. De là, une estimation a été déduite pour l'ensemble de l'océan atlantique.

Ces microplastiques, situés environ 200 mètres sous la surface viendraient des sacs, des bouteilles, des ustensiles et des emballages en plastique. Des particules qui mettent en danger la vie marine et les oiseaux qui les prennent souvent pour de la nourriture.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La ville d'Aarhus au Danemark teste la consigne pour les mugs et gobelets

Espagne : manifestation contre la gestion de la crise des granulés de plastique

La justice espagnole ouvre un enquête après la catastrophe écologique en Galice