DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Trump : "Si les démocrates l’emportent, ce sera pire que le Venezuela"

euronews_icons_loading
Trump : "Si les démocrates l’emportent, ce sera pire que le Venezuela"
Tous droits réservés  Evan Vucci/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

En difficulté dans les sondages, Donald Trump multiplie les attaques frontales contre le camp adverse. C'est à 130 kilomètres du lieu où devait avoir lieu la convention démocrate que le président américain a choisi de répondre à ses adversaires politiques, en agitant le "péril rouge".

"Ce sera un nouveau Venezuela [...] s'ils gagnent" a-t-il lancé ce lundi sur le tarmac de l'aéroport de Oshkosh, devant quelques centaines de partisans. "Dans 78 jours, nous allons arrêter la gauche radicale, nous allons gagner l’État du Wisconsin, et nous allons gagner quatre ans de plus" a-t-il lancé.

"Idéologie similaire" à celle du Venezuela

En 2016, Donald Trump avait remporté cet État d'une courte avance à la surprise générale.

"C'est l'élection la plus dangereuse que nous ayons jamais eue" a-t-il ajouté, en estimant que les démocrates véhiculaient une "idéologie similaire" à celle du Venezuela.

"Ce sera un Venezuela, à très grande échelle s'ils gagnent".

Alors que les démocrates misent sur une campagne virtuelle à cause de la pandémie, Donald Tump multiplie les déplacements pour tancer son adversaire, qu'il affuble systématiquement du surnom moqueur de "Sleepy Joe" ("Joe l'endormi").

Dernière polémique en date, celle du vote par correspondance qui pourrait favoriser les démocrates. Donald Trump y est fermement opposé, estimant qu'il peut entraîner des fraudes.