DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Alexeï Navalny, "bête noire" du président russe Poutine, a été "empoisonné" selon son entourage

euronews_icons_loading
Alexeï Navalny lors d'une marche à la mémoire de l'opposant assassiné Boris Nemtsov, à Moscou, le 29 février 2020
Alexeï Navalny lors d'une marche à la mémoire de l'opposant assassiné Boris Nemtsov, à Moscou, le 29 février 2020   -   Tous droits réservés  Pavel Golovkin/AP
Taille du texte Aa Aa

L'opposition russe craint pour la vie de l'un de ses plus charismatiques représentants. Alexeï Navalny, opposant déterminé au président Vladimir Poutine, a été hospitalisé d'urgence en Sibérie et se trouve dans un service de réanimation, a annoncé ce jeudi son entourage. Un "empoisonnement" est fortement suspecté, alerte-t-on. "Il est dans un état grave", ajoute Alexandre Mourakhovski, médecin-chef de l'établissement hospitalier où il est en soins intensifs.

La "bête noire" du maître du Kremlin se trouvait sur un vol au départ de Sibérie et à destination de Moscou quand l'avion a dû atterrir en urgence sur l'aéroport d'Omsk, la deuxième plus grande ville du sud-ouest sibérien. L'état de santé d'Alexeï Navalny était en train de se dégrader rapidement et gravement.

Du poison dans son thé ?

Sa porte-parole, Kira Yarmysh écrit dans un tweet :

Alexeï a été empoisonné, intoxiqué (...) L'hôpital a appelé la police à notre demande
Kira Yarmysh
Porte-parole de l'opposant russe Alexeï Navalny

La collaboratrice du militant anti-corruption évoque une substance qui aurait été diluée dans du thé noir ingéré par Navalny à l'aéroport avant le décollage de l'avion.

Nous pensons qu'Alexeï a été empoisonné avec quelque chose mélangé à son thé. Il n'a rien bu d'autre ce matin (...) Les médecins ont dit que le poison avait été absorbé rapidement à travers la boisson chaude
Pavel Golovkin/AP
Alexeï Navalny s'adressant à la foule lors d'une manifestation de l'opposition russe à Moscou, le 20 juillet 2019Pavel Golovkin/AP

Autres tentatives avortées

Le courageux avocat de 44 ans est sous pression constante en Russie, réprimé par les services de sécurité à la moindre occasion. Tout comme sa famille et les plus proches de ses partisans d'ailleurs, il est régulièrement arrêté et détenu.

En juillet de l'année dernière (voir article ci-dessus), alors qu'il se trouvait justement en prison, Alexeï Navalny avait affirmé avoir échappé à une tentative d'empoisonnement par une "matière chimique inconnue", avait-il-dit ; il avait alors été transporté à l'hôpital. Les autorités russes avaient préféré parler d'une "réaction allergique", des enquêteurs n'ayant retrouvé, selon leurs dires, "aucune substance toxique". En 2017, l'opposant avait été attaqué physiquement ; un agresseur lui avait projeté au visage un produit désinfectant en pleine rue, alors qu'il sortait de son bureau à Moscou.

Commentaire TV : Joanne Massard