DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le soutien au droit à l'avortement fléchit en Europe

Manifestation pro-avortement aux Etats-Unis
Manifestation pro-avortement aux Etats-Unis   -   Tous droits réservés  Jacquelyn Martin/AP
Taille du texte Aa Aa

Un nombre croissant de personnes en Europe sont opposées au droit à l'avortement, selon un nouveau sondage réalisé par l'agence Ipsos MORI .

Ce sondage, qui a permis d'interroger 17 500 personnes de 25 pays, révèle que 70 % d'entre elles estiment que l'avortement devrait être autorisé. Si ce chiffre reste quasi-stable à l'échelle mondiale, avec 2 % de moins qu'en 2014 - année où le même sondage a été réalisé pour la première fois -, le nombre de personnes favorables au droit à l'avortement a bien reculé dans huit pays européens.

L'Allemagne, la France et l'Espagne ont connu respectivement une baisse de 9, 6 et 5 points en pourcentage par rapport aux chiffres de 2014.

Cela dit, le nombre de partisans de la légalité de l'IVG en Europe reste extrêmement élevé, avec la Suède (88 % des sondés en faveur), la Belgique (87%), la France (84%), la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et l'Espagne (83% chacun) en tête du classement.

En Italie, le soutien à l'IVG a diminué de 3 points par rapport à 2014 ; il était alors relativement bas - 73% - et tombe désormais à 70%, soit la moyenne mondiale obtenue dans le sondage.

Ailleurs dans le monde, d'autres pays ont vu le soutien au droit à l'avortement augmenter considérablement : la Corée du Sud (+20), le Mexique (+13) et la Russie (+10).

La plupart des pays de l'Union européenne ont légalisé l'avortement avec ou sans période d'attente obligatoire ou conseil. Cette pratique ne reste illégale qu'en Pologne et à Malte, deux pays fortement catholiques où des lois très restrictives sont encore en vigueur.