Depuis 43 jours, les habitants de Khabarovsk exigent la libération de leur ancien gouverneur

Depuis 43 jours, les habitants de Khabarovsk exigent la libération de leur ancien gouverneur
Tous droits réservés AP Photo/Igor Volkov
Par euronews avec Agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Rendez-nous Fourgal!". Ils marchent pour le 43e jour consécutif dans les rues de Khabarovsk, une ville de l’extrême orient russe. Ce samedi, ils étaient encore des milliers à exiger la libération de leur ancien gouverneur.

PUBLICITÉ

Ils marchent pour le 43e jour consécutif dans les rues de Khabarovsk, une ville de l’extrême orient russe. Ce samedi, ils étaient encore des milliers à exiger la libération de leur ancien gouverneur. Arrêté le 9 juillet dernier, Sergueï Fourgal a été envoyé à Moscou. La justice russe l'accuse d'avoir pris part à plusieurs assassinats entre 2004 et 2005. Il rejette ces accusations.

"Nous soutenons notre gouverneur. Nous ne l'abandonnerons jamais. Nous l’avons choisi et nous marcherons pour lui jusqu’au bout", dit une manifestante.

"J_e manifeste tous les samedis, la semaine, je ne peux pas car je travaille. Je marche pour que mes enfants et mes petits-enfants soient libres. Je veux connaître la vérité et dénoncer le non-respect des lois_", ajoute une autre.

Ancien médecin, homme d'affaires et député du parti nationaliste LDPR au Parlement russe, Sergueï Fourgal, 50 ans, a été élu à la surprise générale en 2018 gouverneur de la région de Khabarovsk avec près de 70 % des voix, évinçant le candidat de Russie Unie. Ses partisans voient dans cette affaire une tentative de neutraliser un adversaire du parti au pouvoir. 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Moldavie prend de nouvelles mesures contre l'ingérence russe à l'approche du référendum sur l'UE

Ukraine : renforcer la sécurité énergétique face aux frappes russes

L'Union européenne menacée par l'ingérence russe