EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Une rentrée avec le Covid-19 en embuscade

Une rentrée avec le Covid-19 en embuscade
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Elèves et enseignants vont retrouver le chemin des classes dans les pays européens, mais les autorités ont pris des séries de mesures pour s'adapter à la pandémie de Covid-19.

PUBLICITÉ

C'est une rentrée qui se profile sous le signe de l'incertitude dans les pays européens, conséquence d'un rebond de la pandémie de Covid-19, que les autorités tentent de contenir.

Élèves et enseignants vont retrouver le chemin des classes, alors qu'il faudra jongler entre la nécessité de revenir à un cadre scolaire et l'impératif sanitaire.

Le port du masque reste un élément central pour juguler la transmission infectieuse. En France, tous les adultes sans exception devront en porter un dans les établissements, et en toutes circonstances. Une obligation qui vise aussi les élèves, à partir de onze ans.

Mais en Espagne, les autorités ont choisi d'imposer cette mesure avec plus de souplesse, seulement lorsque la distanciation physique sera impossible. Aux Pays-Bas, des recommandations, oui, mais pas d'obligation en la matière.

Du côté des effectifs, l'allègement est vivement encourager pour éviter la promiscuité dans les salles.

Une organisation souvent revisitée est aussi au programme, comme au Danemark, notamment, qui a davantage fractionné les heures de cours pour limiter la fréquentation. Sans surprise, l'école en ligne, déjà éprouvée pendant des mois, doit également trouver sa place.

Les règles d'hygiène sont renforcées, par exemple en Allemagne, pour systématiser des gestes simples comme un lavage des mains plus fréquent. Les autorités espagnoles, elles prévoient un nettoyage par jour des bâtiments, et jusque trois pour les sanitaires.

Si des cas de Covid-19 sont confirmés, les écoles devront s'adapter : fermetures pour certaines, tandis que d'autres préfèrent mettre en place des petits groupes, pour isoler plus facilement les patients et leurs contacts, sans freiner l'ensemble de l'activité.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections européennes : que veulent les électeurs et que promettent les candidats

En Afghanistan, plus d'un million de filles n'ont pas accès à l'éducation au début de l'année scolaire

Brésil : Jair Bolsonaro accusé d'avoir bénéficié d'un "faux" certificat de vaccin anti-Covid