DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Budapest ferme ses frontières face au risque d'une nouvelle vague de coronavirus

euronews_icons_loading
Budapest ferme ses frontières face au risque d'une nouvelle vague de coronavirus
Tous droits réservés  Szentgotthard,HUNGARY
Taille du texte Aa Aa

La Hongrie ferme ses frontières à partir de mardi pour enrayer la propagation du coronavirus. La décision inquiète les institutions européennes. La Commission rappelle la nécessité de se coordonner avant d’envisager des restrictions brutales de mouvement.

L’institution appelle les gouvernements à mettre en place "des mesures ciblées qui sont limitées dans le temps et limitées par leur portée géographique. Ce qui veut dire par exemple appliquer des restrictions pour les personnes en provenance de zones spécifiques", insiste Vivian Loonela, porte-parole de la Commission.

L’Union européenne souhaite à une réponse coordonnée sur la question des frontières et demande aux Etats membres de ne pas agir de façon unilatérale. Budapest répond que le pays était une zone verte alors que le reste de l’Europe tourne au rouge.

L’annonce par le gouvernement de Viktor Orban fait bondir l’eurodéputée libérale Sophie in’t Veld. Cette décision est contradictoire avec la rencontre du Premier ministre hongrois et de son homologue slovène. "Ils étaient côte à côte, ils ont eu une poignée de main et ils ne portaient pas de masque", souligne la Néerlandaise.

La Hongrie est critiquée pour ne pas avoir prévenu les voyageurs et ses partenaires européens. Les résidents hongrois de retour de l’étranger devront respecter une quarantaine de 14 jours et devront passer deux tests.