DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le Covid dope le cours de l'or : les prêteurs sur gage se frottent les mains

euronews_icons_loading
 Le Covid dope le cours de l'or : les prêteurs sur gage se frottent les mains
Tous droits réservés  Thomas Kienzle/
Taille du texte Aa Aa

Le dernier record datait de 2011 et de la crise financière lorsque l'once d'or avait franchi la barre des 1800 dollars.

Record largement battu en juillet dernier avec plus de 2 000 dollars échangés pour une once. Rappelons qu'une once représente à peine plus de 28 grammes.

Oliver Temple, co-fondateur de Gold Investments : "Le prix fluctue au rythme des catastrophes qui secouent les marchés.. Avec le Covid, le prix a commencé à augmenter parce que les gens se sont inquiétés au moment où les actions et les taux d'intérêt chutaient. Quand il y a des crises pétrolières ou des guerres, les gens se tournent vers l'or, c'est une valeur refuge."

À Londres, les prêteurs sur gages se frottent les mains : les clients se bousculent pour acheter et vendre.

James Constantinou, prêteur sur gage : "Depuis environ un mois et demi on a beaucoup plus de clients. Les gents vennaient en général avec de l'or pour une valeur comprise entre 600 et 1700 euros, mais ces deux dernières semaines, on a vu de gros volumes, l'équivalent de millions en lingots."

Le prêteur sur gage explique que ses clients lui proposent toute sorte d'objet, mais que le plus souvent, c'est des bijoux de famille qui lui sont apportés, des objets que les propriétaires jugent dépassés.

Pour ceux qui en ont, c'est peut-être donc le meilleur moment de s'en séparer.