DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les Européens exposés aux dangers de la pollution

euronews_icons_loading
Les Européens exposés aux dangers de la pollution
Tous droits réservés  أ ف ب
Taille du texte Aa Aa

La pollution a provoqué la mort de 630 000 personnes en 2012 dans l'Union européenne. C'est le chiffre alarmant avancé par l'Agence européenne de l'environnement (AEE) dans un nouveau rapport.

L'organisme assure que ces décès peuvent être évitables. Ces disparitions prématurées sont provoquées principalement par la pollution de l’air ou la pollution sonore. Mais il faut ajouter l’impact du changement climatique, comme les canicules ou les vagues de froid, ou encore l’exposition à des polluants chimiques.

Le rapport souligne que tous les citoyens ne sont pas égaux devant ces différentes menaces. "Les personnes les plus fragiles (…) font face aux niveaux les plus élevés de pollution aérienne, aux niveaux les plus élevés de pollution sonore ainsi qu'aux conséquences du changement climatique. Si ces personnes vivent dans des conditions de pauvreté, si elles sont déjà en situation de faiblesse sanitaire cela peut augmenter la vulnérabilité aux stress environnementaux", précise Catherine Ganzleben, experte à l’AEE.

Elle ajoute qu'un faible niveau d'éducation peut aussi réduire l'espérance de vie de six ans par rapport à ceux qui ont pu mener à bien des études approfondies. Pour Marija Jevtić de l’Association européenne de santé publique (EUPHA) ce constat souligne qu’il "faut travailler davantage sur l'éducation et renforcer la sensibilisation auprès de toutes les populations et en particulier les enfants".

Des mesures de prévention sont possibles. Le rapport préconise par exemple la création d'infrastructures pour les vélos et les piétons afin de réduire les gaz d’échappement. Le document propose aussi le développement de parcs publics ou de points d’eau pour améliorer les conditions de vie en ville.