DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le bruit, une pollution qui tue dans l’Union européenne

euronews_icons_loading
Pictures Of The Week Photo Gallery
Pictures Of The Week Photo Gallery   -   Tous droits réservés  Frank Augstein/Copyright 2016 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

La pollution sonore ne cesse de progresser en Europe. Dans son rapport publié jeudi, l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) estime qu'un citoyen sur cinq est exposé à des niveaux dommageables pour la santé. Le trafic routier demeure la principale source de ces nuisances mais il faut ajouter à cela le transport ferroviaire et aérien.

Une exposition prolongée a un impact dangereux pour la santé. "Il y a environ 12 000 décès prématurés causées par une exposition à la pollution sonore" par an explique Eulalia Peris, experte pour l’AEE. Il faut ajouter à cela 48 000 cas de problèmes cardiaques, les nuisances et des troubles du sommeil. Cette pollution touche "un large spectre de la population", ajoute-t-elle.

Ces chiffres seraient même sous-évalués selon l'établissement européen. Il souligne aussi que tous les citoyens ne sont pas égaux. Les personnes en situation de précarité pourraient être davantage victimes de ces nuisances.

Difficile d’échapper au bruit

La pollution sonore devrait même s'accentuer à l'avenir en ville et dans les zones rurales. Les besoins en mobilité sont en progression constante. Des solutions existent pourtant. L’agence européenne suggère une réflexion sur le développement urbain à distance des axes routiers et une meilleure gestion des flux de circulation. La mise en place de zone limitée à 30 km/h est aussi défendue dans ce rapport.